• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye Notre-Dame de Venière

Joie !

 

Soeur Marie-Liesse partage à Marie le sens de son prénom qui veut dire : joie.

0
0
0
s2sdefault

Un week-end où l'on prend le temps de réfléchir à notre rapport au temps

chercheurs de dieu 2017 week end 01 v"Un grand merci aux sœurs pour ce week-end enrichissant dans ce lieu d'écoute et de calme qu'est l'abbaye de Venière. Je suis arrivée dans ce lieu avec une question : l'instant présent, c'est bien mais comment le vivre pleinement quand notre esprit est sans cesse préoccupé par le passé ou le futur ? Les interventions de Soeur Marie-Liesse, dont j'ai particulièrement apprécié le côté concret, ont été très éclairantes sur le sujet. Un week-end où on prend le temps de réfléchir à notre rapport au temps, à recommander à tous (pratiquants ou non)."

P. week-end sur l'instant présent octobre 2017.

0
0
0
s2sdefault

Des clés pour mieux appréhender le présent

chercheurs de dieu 2014 toussaint 01 p" Ayant été tellement touchée et travaillée au cœur par la retraite "Chercheurs de Dieu" à la Toussaint 2014, c'est avec joie que je me rends depuis lors chaque automne aux WE complémentaires organisés par sœur Marie-Liesse avec l'aide de toute la communauté des Bénédictines de Venière. En 2015 WE sur le thème de la volonté de Dieu, en 2016 WE sur le thème du "pardon", et 2017 sur le thème de "l'instant présent".

Cette année donc : "week-end pour creuser la richesse de l'instant présent dans lequel nous pouvons rejoindre le Seigneur qui est présent et qui veut habiter nos vies pour les transformer. C'est tellement beau de vivre pleinement sa vie avec LUI!"

Alors qu'il est tellement facile, dans le monde actuel, de vivre sans cesse dans le passé et dans les projections futures... il nous est enfin proposé une autre voie, celle de "la vie dans l'instant présent" pour ne pas passer à coté de cette relation primordiale a Dieu qui n'existe justement que dans le présent.

Lire la suite

0
0
0
s2sdefault

Replacer ma confiance en Dieu seul

ble 02 veniere" Il est possible de traverser la vie sans savoir qu'on est mort depuis longtemps. On fonctionne, on gère son temps, ses relations, on se conforme aux règles morales et religieuses : mais tout au fond de soi, quelque chose est mort." Lytta Basset

C'est tellement vrai, quel danger ! Qu'il est bon de s'arrêter pour se ressaisir de sa vie ou plutôt (en étant moins dans la "toute puissance" et le "vouloir tout contrôler") qu'il est bon d'accepter la vie à chaque instant, offerte par Dieu !

Ce we sur l'instant présent m'a aidée à replacer ma confiance en Dieu seul, à m'abandonner à nouveau à Lui, à chaque instant. J'ai compris l'importance de vivre pleinement l'instant présent, avec la grâce de Dieu qui nous est donnée à chaque instant. Inutile de s'encombrer des soucis d'hier et de ceux de demain, au risque d'avoir une existence vide... Aujourd'hui, je décide de faire le choix d'une vie pleine en vivant pleinement l'instant présent !

Je rends grâce à Dieu pour ses merveilles qu'Il nous fait découvrir chaque jour et repars dans mon quotidien, dans la paix, la joie et la confiance renouvelées !

Marie, 32 ans. Week-end sur l'instant présent octobre 2017

0
0
0
s2sdefault

Je suis venue puiser à la source...

Témoignage de Fanny" Avec la vie trépidante que l'on mène en ville le besoin de se poser et de venir faire un petit (voir grand) coucou à Jésus se fait ressentir. Le thème de la retraite m'a tout de suite plu. Revenir à son coeur c'est peut-être ce à quoi j'aspirais le plus avant de reprendre le travail. J'ai beaucoup aimé cette retraite dans laquelle à la fois on prie, on travail et on se repose. Je me suis reposée du bruit, des informations et distractions incessantes pour me recentrer sur l'essentiel. Je suis venue puiser à la source assez d'amour, de sérénité, de calme à redonner après, là où je suis.
J'ai aimé aussi le contact avec les soeurs et le fait d'être en petit groupe. Cela donne une autre image de la vie monastique. A refaire.
En tout cas merci beaucoup."

Fanny 25 ans. Retraite "Chercheur de Dieu" août 2016.

0
0
0
s2sdefault

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.