• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire

Témoignages

Rombaud, « aventurier » de la Toussaint

citeaux-10Rombaud, « aventurier » de la Toussaint

« Cette retraite m'a beaucoup impressionné de par sa qualité; rien n'est laissé au hasard, ce qui permet d'aller droit au but. De plus, contrairement à ce que l'on pourrait penser de prime abord d'une vie de moine, le rythme y est bien soutenu. Ce qui m'a permis de comprendre que le moine est toujours en chemin.     
Merci pour votre présence tout au long de la retraite. Je me confie à vos prières et vous prends dans les miennes. »

Rombaud N. (24 ans Bruxelles)

Lire la suite

C. "Chercheur de Dieu" à l'Abbaye de Venière

Retraite spirituelle jeunes abbaye de VenièreJ'ai participé à la retraite "Chercheurs de Dieu" car je sentais être arrivé à un point critique dans ma vie personnelle et professionnelle, je ressentais une certaine angoisse par rapport à ma situation présente (et future) et j'avais besoin de faire le point, de retrouver ce qui est vraiment important.

Lire la suite

La prière de l'Oraison, un chemin de vie au Carmel...

soeur du carmel verdun

Qu’est-ce qui peut bien amener des personnes à entrer dans cette aventure ?  Sans doute, à l’origine, d’une manière ou d’une autre, cette découverte essentielle que je suis aimée, cherchée, désirée...Ainsi le chante Isaïe : « Le Seigneur m’a appelé dès le sein maternel, dès les entrailles de ma mère il a prononcé mon nom» (Is 49,1), et le prophète nous fait entendre le cri d’amour de Dieu pour son peuple : « Tu comptes beaucoup à mes yeux, tu as du prix et je t’aime. (…) Vois, je t’ai gravée sur les paumes de mes mains.»  (Is 43,4 ; 49,16).

Lire la suite

Enfermement ?

jeanne-emmanuel"Ma vie nul ne la prend, mais c'est Moi qui la donne" Jn 10,18. Ces paroles de Jésus avant sa Passion expriment bien le choix libre que j'ai fait à 23 ans : rejoindre des femmes qui, avant moi et comme moi, ont été discernées par le Christ pour une mission de PRIERE au sein de l'Eglise et en solidarité avec toute l'humanité souffrante.

La foi est donc à la base de ce choix de vie en retrait.  La Forme de cette vie, c'est le Christ. Tout le reste, notamment le "conditionnement", la "structure", l'organisation, est au service de la relation avec la Personne vivante qu'est Dieu, révélé en Jésus Christ.

Lire la suite

Le carmel, un espace contemplatif, lieu d'intériorité...

carmel verdun soeur L'intériorité, cela passa déjà par une présence et un lieu.

Plutôt que de parler de "clôture", nous préférons parler aujourd’hui d’espace contemplatif. Il n’en reste pas moins que cet espace est délimité par une clôture. Tout se vit à l’intérieur. Pour vivre l’intériorité dans ce lieu, cela demande que l’on s’investisse vraiment dans la prière, dans les relations fraternelles, dans le travail, dans le don de soi à Dieu et aux autres...

Lire la suite

Hélène "Chercheur de Dieu" à l'Abbaye de Venière

retraite spirituelle chercheurs de Dieu abbaye de Venière" J’avais décidé de m’inscrire à la retraite « chercheurs de Dieu » parce que j’avais le sentiment que j’avais besoin de revenir aux « fondamentaux » et souhaitais être au calme pour faire le point. J’ai reçu au-delà de mes espérances !

Au cours de cette retraite, j’ai eu l’impression de recevoir une clé qui me manquait grâce aux enseignements sur le « cœur profond ». J’ai appris à descendre en moi-même, ce moi-même fondamental qui n’est pas l’intellect, ni les sentiments. J’ai appris à puiser à la source qui s’y trouve, car tout est déjà là. Cela a donné un véritable sens à ma prière

...

Lire la suite

Nanouchka "Chercheur de Dieu" à l'Abbaye de Venière

retraite spirituelle à l'Abbaye de Venière " Ma plus grande crainte était d'être crispée ou de me trouver dans un monastère où les sœurs sont Bizarres.

Venière un bel endroit où on peut admirer la beauté de la nature.

J'ai fait la rencontre de belles personnes. Personnes bienveillantes, qui savent rester à l'écoute, savent laisser l'autre s'exprimer, en gros qui sont humbles. J'y ai fait la rencontre des sœurs. Celles-ci vivent la joie du Christ intérieurement, cette paix intérieure qui se voit à l'extérieur et qui est contagieuse.
Je n'avais jamais entendu parlé des benedictines auparavant ni de la Règle de saint Benoît.

Lire la suite

Témoignage Sœur Claire

 Claire« Dieu, je le crois, m'a mise au monde pour me rendre heureuse, et je n'ai pas assez de toute ma vie pour lui rendre grâce. »

Cette vie venant de Dieu, avec Lui et en Lui, c'est la vie Trinitaire à laquelle tous, sans le savoir pour la plupart du temps, nous sommes invités. Pour moi, à travers une famille chrétienne mais dysharmonieuse et incohérente, j'ai fait des rencontres qui furent un signe, éprouvant un attrait qui souvent m'épouvantait. Peu à peu, je me suis laissée désarmée et j'ai fait le plongeon il y a 28 ans en entrant à la «Merci-Dieu». Et je ne le regrette pas. »

Sœur Claire

Lire la suite

Témoignage Sœur Maria Gemma

Témoignage Sœur Maria GemmaJ’ai été baptisée à 15 ans...

Je suis entrée dans une communauté cistercienne, au Japon, à 24 ans. C’est à 36 ans que je suis arrivée en France, au Monastère de la Merci-Dieu.
Après avoir parcouru un chemin difficile, j’ai pu sourire à mon compagnon de route : le Seigneur. Depuis, peu à peu, je me suis  épanouie  en marchant d’un pas léger vers la Plénitude. Plus j’avance dans la vie monastique, plus je suis admirative devant la réalisation du projet du Seigneur. Il est ma Joie, mon Roc, mon Avenir.

Sœur Maria-Gemma

Lire la suite

Témoignage Sœur Annie

Soeur annieDonner un témoignage de sa vocation à la vie monastique...

est un regard de vérité sur le moment déterminant du OUI répondu à la question : « Veux-tu » ? Je suis arrivée à la Merci-Dieu en 1980. Cette question du Seigneur je l’avais déjà reçue. La réponse était restée enfouie, mais là, c’était le moment. Plus de 30 ans après, je pense que c’était la bonne réponse. Il y a la vie communautaire, une « école de charité»  on ne découvre pas des anges mais des sœurs à aimer. J’ai découvert l’Amour du Christ présent pour chacun dans le monde et la réalité de la Communion des Saints à travers cette vie de prière, de louange et d’intercession.

Sœur Annie

Lire la suite

Jubilons - Merci de Sr Claire-Agnès à Sainte Claire

claireagnesfluteChère sœur Claire,

En relisant mes 25 années de vie religieuse et au lendemain de mon jubilé, je me sens toute petite pour dire au Père toute mon action de grâce. C'est pourquoi j'aime beaucoup ce passage de la Règle de St François que tu as dû aussi prier, qui demande au Père d'accepter que ce soit son Fils bien-aimé, notre Seigneur Jésus-Christ avec le St Esprit Paraclet qui lui rende grâce lui-même pour tout. 

Lire la suite

Suite à la Plongée Monastique de Juillet

clematiteLa plongée monastique : cinq jours pour vivre au rythme de la communauté religieuse, cinq jours pour prier et pour travailler. Une belle expérience, mais aussi un privilège !
Les sœurs ont a cœur de nous accueillir : nous prenons nos repas avec elles dans leur réfectoire, nous sommes assises au milieu d’elles dans l’église.
La participation aux offices et les temps de lectio divina nous permettent de nous poser un peu sous le regard du Christ. Les services (cueillette de groseilles, lavage de vitres, cirage des bancs de l’église, préparation de livrets pour la Saint-Benoît, nettoyage des chambres de l’hôtellerie, …) sont autant d’occasions de découvrir le quotidien d’un monastère, mais aussi de rencontrer les sœurs qui, chacune, à leur manière, nous parlent de leur vie au

...

Lire la suite

J'avais vingt-deux ans...

carmel de surieu - J'avais vingt-deux ansJ’avais vingt-deux ans... j’allais entrer au carmel, habitée par une unique quête : le visage de Jésus...

Je suis allée voir une religieuse amie, d’un certain âge (d’un âge certain !), elle me dit : "Tu vas voir, la vie religieuse, ce n’est pas du tout ce qu’on attendait, c’est tout différent". – "Ah bon ! Tout différent ? Tout différent ? Bon, on verra bien".

Je suis entrée au carmel : Une heure de prière silencieuse le matin, une heure de prière silencieuse le soir ; longue quête du visage de Dieu... "Tout différent ?"... Pour l’instant, il n’y a rien de "tout différent". On verra plus

...

Lire la suite

Chemin d'humanité à l'abbaye de Maumont

accueil hotellerie-abbaye-maumontplonger dans son humanité par la rencontre de l'autre différent, témoignage d'Astrid

Découvrir l'abbaye de Maumont à été une véritable rencontre avec la "vérité" et la "liberté ». Je suis arrivée innocente et ignorante, pensant ne rien découvrir ou du moins rien qui apporterait du sens à ma vie. Rencontrer des sœurs ?  Pour quoi faire ?

Lire la suite

La pauvreté chez Claire et... aujourd'hui

temoignage-jardin La pauvreté chez Claire et … aujourd’hui.

La vie de Claire me redit combien sa vocation et à sa suite, notre vocation, ma vocation à vivre l’Evangile, est appel à partager au quotidien la pauvreté du Christ.

Lire la suite

Un cheminement vocationnel

temoignage-claraA l’âge de 14 ans  j’ai vu un film sur la vie de Saint François d’Assise, qui m’a profondément touchée

Quelque chose au plus profond de moi résonnait avec ce geste radical qu’il a posé en renonçant à tout bien matériel pour suivre le Christ dans un Amour entier et la pauvreté.

N’ayant pas grandi dans une famille chrétienne, je ne pouvais pas partager ce que je ressentais à ce moment mais un désir profond commençait alors à naître en moi.

Lire la suite

Témoignage de sr Estelle sur RCF

reliure-abbaye-maumont-sr-estelleSoeur Estelle témoigne de son parcours au micro de RCF
"Il faut du temps pour s'approprier sa foi." Née dans une famille chrétienne, soeur Estelle était institutrice en Picardie avant d'entrer au monastère. Elle est aujourd'hui une jeune professe : elle n'a pas encore prononcé ses voeux définitifs. Au micro de Béatrice Soltner, elle explique ce qui l'a fait grandir dans la foi : le chant, ses deux années de coopération en Afrique avec la Fidesco... "Un compagnonnage avec le Seigneur." (ci dessous fichier audio)

Avril 2013 (durée 9 min 8.65Mo)

Lire la suite

La vie religieuse, ça roule vraiment !!!

J’ai passé une superbe journée avec les jeunes (tous âges confondus !) religieux et religieuses du diocèse de Lille, et j’ai trouvé cette initiative géniale ! De pouvoir rencontrer et discuter « à vélo » s’il-vous-plaît, cela à permis de créer une réelle « proximité » que l’on n’a pas tous les jours avec les sœurs ou les frères de nos communautés.

Lire la suite

Sr Marie-Thérèse

Senlis Marie-ThérèsePourquoi es-tu restée ?

Je me le demande moi-même !

C'est donné, ça vient vraiment d'ailleurs. Je ne crois pas avoir jamais eu envie de partir.  Et ça fait plus de 50 ans !

Au fond, c'est prendre le risque de tout miser sur l'Amour de Dieu.

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.