• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire

Des moines et des moniales témoignent

...du bonheur...?... dans la vie monastique...?

Est-ce que vous êtes heureuse ?

Sri jardinage         Je crois pouvoir le dire en vérité..
    Au Carmel, je suis invitée à chaque instant,
    à vivre en harmonie avec ce qui est pour moi le plus important,
    ce qui m’habite au plus profond et demeure pour moi la vraie joie,
    même quand elle est cueillie sur les épines de la vie quotidienne.

 

 

 

Lire la suite

Coupée du monde ?

ste marthe cuisie

Coupée du Monde, quel ennui ?

Peut-être, est-ce un peu vite dit !

Sûr, que notre choix de vie implique en lui-même, une mise à distance,

     mais elle n’a de raison d’être que pour nous permettre de vivre
          ce qui nous tient le plus à cœur,
           une intimité profonde et vivante avec le Seigneur.


Notre choix fait écho à l’invitation que Jésus fait à ses disciples
                             au retour de leur première mission : Venez à l’écart

...

Lire la suite

Je veux être toute à Jésus

Témoignage de sœur AndréComment avez-vous pensé à devenir bénédictine ?

J’y ai pensé dès l’âge de 5-6 ans, j’ai dit : « Moi, je veux être Sœur, je veux être toute à Jésus, au-dedans ». J’ai toujours été portée à l’oraison. J’ai toute ma vie été un peu bénédictine, un peu spéciale ! J’ai toujours aimé le silence, la pauvreté. Je voulais une grande simplicité. J’ai vécu autant que possible dans l’oubli de moi-même et l’amour de ma Communauté.
 

Lire la suite

Le Seigneur est la plénitude de la vie

soeur-marie-liesse-veniereJ'ai grandi dans une famille qui n'était pas pratiquante.

Mes parents m'ont mise au catéchisme comme ils m'ont mise à la danse classique, au judo, en colonie de vacance pour les vacances d'été ! A neuf ans, j'ai vécu quelque chose de décisif. En sortant d'une séance de catéchisme j'ai été saisie par une forte expérience : « Dieu est vérité ». Ce n'était pas une pensée abstraite, c'était un vécu, une réalité qui s'imposait à moi. J'ai compris avec tout mon être que Dieu seul était solide, fiable, qu'il pouvait combler mes attentes les plus profondes et toute ma vie.

Lire la suite

Dieu nous appelle...

vie monastique - jmj sydney 2008 : groupe sarthoisDieu ne demande rien au-dessus de nos forces...

non pas celles du premier jour, ni celles qui nous seront données dans 20 ans, mais les forces pour vivre l’aujourd’hui.

Comme dans toute vie humaine, nous avons des zones d’ombre et de lumière à traverser… On ne peut jamais tout avoir !

Lire la suite

LES FRUITS DE LA VIE MONASTIQUE

les fruits de la vie monastique La paix profonde

C’est ce que nous vivons, en particulier, pendant l’Adoration de nuit quand tout est calme et que nous sommes seules avec Jésus.  Cette paix intérieure est en nous tout au long de la journée dans nos diverses activités. Pourquoi l’Adoration au Sacré-Cœur de Montmartre attire-elle tant de jeunes ? Eux aussi ont fait l’expérience de cette paix profonde, fruit de l’Adoration du Très Saint Sacrement.

Lire la suite

L’amour de Jésus-Christ m’a séduite

couleur-d-automnePourquoi je suis entrée au Carmel ?

Parce que l’amour de Jésus-Christ m’a séduite et qu’Il m’a demandé si je voulais bien lui donner toute ma vie pour sa joie et prier pour que tous puissent connaître l’amour dont Dieu les aime et qu’ils puissent l’aimer et être vraiment heureux.

Lire la suite

"Être devant Dieu pour tous" Édith Stein

vie monastique - soeurs du Carmel de FrileusePeu importe ce qu’on fait… Faire la vaisselle, chanter les psaumes, aider une sœur âgée, ramasser des pommes, étudier l'Ecriture, jouer au ping-pong... être là, vivre simplement. 

« en Sa présence dans l’amour »  (Ephésiens 1,4)... avec tous, pour tous !

 

 

Lire la suite

"Regarde-Le qui te regarde" Thérèse d’Avila

soeurs-en-oraison

A 17-18 ans en aumônerie étudiante j’ai découvert, grâce à un moment de prière quotidienne et aux partages d’Evangile, que Dieu parle, à chacun, dans Sa Parole… que Dieu nous regarde dans les yeux de Jésus… « Jésus le regarda et l’aima » (Mc 10,20). Alors est né en moi le désir d’apprendre à Le regarder et à entendre sa voix, si c’était vrai !…

Par la suite j’ai découvert le Carmel, une manière de vivre qui donne les moyens de cette recherche : prière commune, prière personnelle, soutien fraternel, silence, travail des mains… Je m’y suis engagée, et c’était vrai, parce qu’après des années, c’est toujours aussi passionnant !

Lire la suite

Témoignage de Soeur Faustine-Marie de Troyes

témoignage de Soeur Faustine-Marie de Troyes Moi ? Une religieuse ?! Jamais ! (ou ce que j’ai pensé...)

Je n'y avais jamais pensé auparavant. Comme tout le monde j'avais de nombreuses idées fausses sur la vie contemplative. J'imaginais cette vie contemplative, cloîtrée, à l'écart du monde, dépouillée de tous sentiments. J'imaginais des femmes parfaites. Je les imaginais vivant comme des ermites constamment en prières. Cette vie n'était pas faite pour moi. J'aimais les voyages, le sport, la famille, les amis, la vie en société.

Le témoignage de Soeur Faustine-Marie

Lire la suite

Le Carmel tient sa promesse

vie monastique - Carmel de FrileuseQUELQU'UN m’y attendait, je le savais.

Mais depuis plus de 50 ans, un long voyage, en quête du Christ et avec lui, me permet de faire l’expérience de Sa présence : Il est bien là, Il désire se donner toujours plus entièrement.

Au fil des jours, à l’obscur, se découvre la joie de demeurer près de la Source de l’Eau Vive, pour le monde assoiffé.

 

Lire la suite

Notre Vie

l'essentiel dans la vie monastiqueCe qui est essentiel dans ma vie...

c'est quelque chose que l'on recherche plus que tout le reste, toutes les autres valeurs, c'est ce qu'il reste après les épreuves les joies les défaites les peines, ce qui fortifie, consolide notre vie. Pour ma part, à travers le monastère, j'apprends une grande joie, celle de vivre sous le regard de Dieu, ce que je n'avais jamais fait avant d'être chrétien..."




Lire la suite

Témoignage de frère Philippe

témoignage Frère Philippe de CîteauxJ'avais été baptisé, mais sans jamais recevoir d'éducation religieuse. Je ne connaissais pas encore Celui qui deviendrait le cœur de ma vie, et non seulement la mienne, mais aussi celle du monde entier... Et ne le connaissant pas, je cherchais à abreuver la soif de sa Présence par toutes sortes de moyens que propose notre société. C'est ainsi que, vers l’âge de huit ans, j’avais acheté une dizaine de bandes dessinées morbides, violentes, avec déjà une ouverture à l'occultisme.

Lire la suite

Se sentir enfermé

se sentir enfermé dans la vie monastique" - Je ne me suis jamais ennuyé ! Et je ne me suis jamais senti enfermé. Je me rappelle quand j'étais novice, je devais sortir pour aller chez le dentiste, je n'avais qu'une hâte, c'était de revenir. J'ai choisi ce lieu, cette communauté, ces frères, c'est la vie ici qui me passionne et qui me prend tout entier."

Lire la suite

A quoi ça sert les moines ?

l'utilité de la vie monastique" - On peut penser que la vie monastique est inutile parmis toutes les bonnes œuvres qui sont proposées dans les évangiles (visiter les malades, visiter les prisonniers, vêtir les pauvres..) les moines ne font rien de tout ça. Ou bien il ne le font qu'à l'intérieur de leur communauté mais il n'y a presque aucun service rendu à l'extérieur..."




Lire la suite

Ca n'te manque pas tes potes ?

nostalgie de la vie  pré-monastique" - Est-ce que parfois je n'aurais pas envie d'aller faire quelque chose d'un peu habituel, d'un peu plus banal que la vie qu'on mène ici ? d'aller prendre un café avec des potes, ou d'aller refaire le monde en prenant une bière ? Pas vraiment : Au fond, mes vrais potes, ils sont ici, c'est pas des potes, c'est des frères. Et c'est avec eux que je refais le monde..."



Lire la suite

Trouver sa voie dans la vie

Trouver sa voie dans la vieComment quand on est jeune être sûr de trouver sa voie dans la vie ? Comment savoir à quoi et où on est appelé ? Comment avezvous fait pour faire le choix de la vie monastique

Pour trouver sa voie, quand on est jeune, il faut être attentif au désir qui monte du plus profond de soi, à ses réactions devant les propositions offertes, et se mettre devant Dieu avec son désir et ses réactions, pour recevoir de Lui la lumière. Il importe de discerner ce qui se passe en soi avec quelqu’un d’expérimenté et de sage. Mais la décision dernière relève de la conscience.

Lire la suite

L'existence de Dieu

L'existence de Dieu Est-ce que vous ne doutez pas parfois de l’existence de Dieu ?

La foi n’élimine pas les questions, et beaucoup restent insolubles. Mais au final je choisis le « mystère » sans me résoudre à « l’absurde ».

La foi en Dieu n’est pas de l’ordre de l’évidence inévitable et vérifiable scientifiquement. Si je n’ai pas douté de Dieu, mes raisons de croire sont passées par des périodes obscures : Dieu est si grand et je suis si petit ! Je ne peux pas mettre la main sur lui (c’est bien difficile de l’assumer !), mais l’accueillir dans mes paumes ouvertes et vides, en une intuition qui m’engage tout entier et que je ne cesse de réfléchir. Je ne comprends pas avant de croire, mais je

...

Lire la suite

S'engager pour la vie

s'engager dans la vie monastiqueÇa ne vous fait pas peur de vous engager pour la vie ? Et si vous vous apercevez au bout de plusieurs années que vous vous êtes trompé ?

Non seulement ça ne me fait pas peur, mais ça ne m’a pas fait peur quand je l’ai fait il y a 50 ans. C’est un engagement pour la vie et total que je désirais profondément. Et aucune profession ne me le permettait.

Lire la suite

La vie monastique

la vie monastiqueEst-ce que parfois vous n’êtes pas tenté de tout plaquer parce que vous en avez marre et que certains jours c’est trop dur ?

A certains jours j’ai trouvé la vie dure. Etait-elle alors plus dure que pour les autres ? Personne ne peut le dire. Mais depuis 60 ans que je suis moine je n’ai jamais été tenté de « tout plaquer ».
Je suis resté, assuré que là était ma place et jamais je n’ai regretté mon choix.

Lire la suite