• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire

Témoignages

Témoignage de Vany après son week-end monastique à l'abbaye de Soleilmont

Soleilmont VanyVany est venue en week-end monastique à l'abbaye de Soleilmont. Après son séjour, voici la lettre qu'elle a adressée aux soeurs. Elle y explique les raisons de sa venue, ce qu'elle y a vécu, et les bienfaits ressentis après sa retraite.

Mes chères Sœurs,

J’étais venue au sein de votre Abbaye afin de me couper du monde, le temps de quelques jours seulement. Si on y regarde le côté pratique, cela ne m’a pris que dix-sept minutes pour me rendre jusqu’à vous en voiture. J’y ai ainsi logé cinq jours et demi, allant du mercredi matin 9 août au lundi après-midi 14 août. Le temps a passé si vite…

On pense qu’il s’agit d’un court temps passé à l’Abbaye. Pourtant, j’ai la sensation d’avoir fait un grand bon dans mon temps intérieur et d’avoir avancé si loin dans mon Etre.

Lire la suite

Je suis venue puiser à la source...

Témoignage de Fanny" Avec la vie trépidante que l'on mène en ville le besoin de se poser et de venir faire un petit (voir grand) coucou à Jésus se fait ressentir. Le thème de la retraite m'a tout de suite plu. Revenir à son coeur c'est peut-être ce à quoi j'aspirais le plus avant de reprendre le travail. J'ai beaucoup aimé cette retraite dans laquelle à la fois on prie, on travail et on se repose. Je me suis reposée du bruit, des informations et distractions incessantes pour me recentrer sur l'essentiel. Je suis venue puiser à la source assez d'amour, de sérénité, de calme à redonner après, là où je suis.
J'ai aimé aussi le contact avec les soeurs et le fait d'être en petit groupe. Cela donne une autre image de la vie monastique. A refaire.
En tout cas merci beaucoup."

Fanny 25 ans. Retraite "Chercheur de Dieu" août 2016.

Lire la suite

Solitude et communion

Témoignage d'Aurélie, 32 ans, Retraite Faire le point 2017

Aurelie KakiesseLe cœur très lourd, je suis arrivée à l'abbaye de Maylis pour avoir la réponse à une question très importante. J'étais face à un choix qui allait avoir de lourdes conséquences pour ma vie future.

J'avais un réel besoin de prendre du temps pour moi, de me couper du monde, et surtout besoin de solitude pour pouvoir entrer en relation directement à Dieu. Ma seule crainte avant le début de cette retraite : le groupe. J'avais peur de ne pas avoir assez de moment de solitude et de silence. Elle a vite été balayée. Il y a eu rapidement un amour fraternel, beaucoup de bienveillance, de respect du

...

Lire la suite

Libéré du regard des autres

Joan, 35 ans, Faire le Point 2017

Joan SusperreguiJ'avais prévu de faire une retraite seul à Maylis, mais la Providence a voulu que je la fasse avec des personnes qui voulaient "Faire le point" comme moi. Voulant rentrer au séminaire, je m'étais mis sous la protection de l'Amour pour une vie consacrée à Dieu. L'aventure avec ces jeunes pleins d'interrogations m'a appris que l'Amour ne se rencontre pas uniquement face à Dieu mais aussi avec son prochain.

Je suis Basque et j'ai dû mettre ma fierté à la poubelle, c'est assez dur mais pas impossible...! Je me sentais différent des autres et j'avais peur de ça ! Mais la Sainte Vierge nous dit qu'elle nous aime parce que nous sommes ses enfants et tous différents ! J'ai trouvé une confiance en moi grâce à

...

Lire la suite

Surprise et choyée par l'Amour

Claire, 23 ans, Retraite Faire le Point 2017 à Maylis

Claire LemaireJ’ai atterri à Maylis un peu par hasard, par la magie d’internet —et surtout la bienveillance de la Providence. Je souhaitais faire une pause spirituelle au cœur de mon été, et pour des raisons de dates, mais aussi pour le thème de « Faire le point », j’ai choisi cette retraite… et je n’ai pas été déçue !

J’y allais pour faire une sorte de bilan d’une année riche, passée à l’étranger, exaltante mais instable ; je cherchais à donner du sens à ce bouillonnement qui ne me laissait pas en paix. J’avais par ailleurs l’intention de « découvrir » que faire

...

Lire la suite

Fr Marie : Accueilli par le Christ tel que je suis

Vet Fr Marie 0Prise d'habit du frère Marie

Vet Fr Marie 1

Le 29 avril 2017, Vincent a reçu l'habit monastique à l'abbaye de Maylis, et il a reçu le nom de frère Marie. Voici un témoignage de ce moment important : 

Lors de ma prise d’habit, mon entrée dans la vie monastique s’est accomplie. Ce moment fut très émouvant. Le fait d’être accueilli tel que je suis m’a particulièrement touché, au point que j’ai ressenti le Christ me revêtir de sa dignité.

...

Lire la suite

Echos de la retraite monastique 20-35 ans au Carmel de Verdun

carmel verdun retraite2017"A la rencontre de la Présence qui t'habite..."

Voila maintenant une semaine que la retraite " A la rencontre de la Présence qui t'habite" s'est terminée. Donc cela m'a laissé du temps pour décanter mon expérience.

Je conseille la retraite à toutes les personnes qui veulent faire cette expérience du silence aussi pour ceux qui ont envie de découvrir l'oraison carmélitaine.

Lire la suite

Profession solennelle de frère Estephan à l'abbaye d'Orval

Le 24 mai 2017 frère Estephan a prononcé ses vœux définitifs au cours de l'Eucharistie à l'abbaye d'Orval

orval estephan1Voici un extrait de l'homélie :

Cher frère Estephan,

Tu as choisi l’évangile du lavement des pieds pour la célébration de ta profession solennelle – texte que nous avons lu il y a quelques semaines le jour de Jeudi Saint. Cet évangile te parle particulièrement. Comme Jésus tu veux être d’abord serviteur. Saint Benoît, de son côté, appelle le monastère : « école du service du Seigneur ». Oui, pouvoir servir est « évangile », une bonne nouvelle, et paradoxalement peut-être d’abord pour celui qui se met au service des autres. Tu avais déjà choisi comme nom de religieux celui du diacre Etienne – Estephan en arabe. Tu veux donc vivre désormais plus

...

Lire la suite

Prière et travail au Carmel de Verdun

Notre première mission est vraiment la prière.

Nous sommes des sœurs contemplatives dans un monastère. Nous essayons de demeurer en ce lieu et d'orienter toute notre journée vers Dieu : une prière intérieur, un silence intérieur.

Lire la suite

Par quels mots pourrais-je te chanter ?

carmel de surieu - Par quels mots pourrais-je te chanter ?Thérèse d’Avila, par quels mots pourrais-je te chanter ?...

Toi qui m’as fait entrevoir un jour la beauté d’une vie entièrement donnée au Christ dans le silence et la solitude du Carmel. Toi qui m’as accueillie en ce lieu béni où l’on apprend jour après jour à vivre de Dieu.

Tu marchais avec moi, soutenant mes pas trébuchants, éclairant par ta lumière mes faibles yeux qui cherchaient l’Invisible… voilà depuis 26 ans… Aujourd’hui, mon bonheur est grand de chanter ce que tu es pour moi. Oui, je voudrais te chanter !

Lire la suite

Oser prendre le temps de faire le point

Arthur, 26 ans : Faire le Point à Maylis

Arthur BrunierDans notre vie qui va à un rythme fou, entre boulot, soirées, week-end entre amis ou en famille, activité associative, il est parfois important de savoir faire une pause, pour être sûr que nous avançons dans la bonne direction.

La retraite proposée par les frères bénédictins de l’abbaye de Maylis, dans les Landes, permet à chacun, d’où qu’il vienne, quel que soit son parcours, de prendre du temps pour soi et avec Dieu, dans le silence et la prière afin d’écouter ce qu’Il veut pour nous. La retraite permet

...

Lire la suite

Faire halte, et repartir plus brûlant

Valentin, 25 ans : la Retraite Faire le Point à Maylis

portraitDans notre monde si désertique spirituellement, les oasis de fraîcheur se font rares et il est fréquent de voir notre foi, cette source d'eau vive, se tarir quelque peu. Il nous est donc vivement recommandé de faire une halte dans notre pèlerinage de vie afin de nous ressourcer, nous reposer et ainsi repartir plus brûlant de l'Esprit.

L'abbaye Notre Dame de Maylis fut pour moi ce doux bivouaque, où le silence de la méditation se joint à la majesté de la liturgie bénédictine. Que demander de plus pour "faire

...

Lire la suite

Recentrement sur Dieu

Témoignage de Marie, 26 ans, enseignante : Retraite Faire le Point à Maylis

portraitPartir une semaine dans un monastère au lieu d'aller me divertir en Corse chez une amie, comme cela était prévu ? C'est le pari un peu fou que j'ai fait cet été, en m'inscrivant à la retraite « Faire le point » proposée par l'abbaye de Maylis. À l'origine de ce choix, une première année professionnelle envahie par les questions et le doute. L'indépendance financière m'a brusquement fait comprendre que j'étais adulte et que c'était désormais à moi de construire ma vie. Mais dans quelle direction ? Et avec quel sens

...

Lire la suite

Argile et Prière

argile priereSuite au week-end Argile et Prière.

La fin d’année, un moment toujours un peu épuisant malgré la fête de Noël qui s’annonce. Voilà comment je suis arrivée au week-end Argile & Prière en décembre 2015.  Je me demandais ce que je faisais là dans un milieu qui me semblait quelque part étranger au monde « réel ». Mais quand les sœurs m’ont accueillie, il y avait une telle simplicité et une grande joie que j’ai su que Dieu m’y attendait pour prendre soin de moi.argile

L’activité d’argile est une

...

Lire la suite

Commencement d'une nouvelle vie

aimejesus3

 

Sœur Marie aimée de Jésus a prononcé ses voeux temporaires le mardi 26 mai 2015, au milieu de l'Année de la vie consacrée.

Elle a accepté de témoigner peu après la cérémonie. Soeur Marie Aimée de Jésus est venue de Pologne pour partager notre vie. Vous allez l'entendre dans cette vidéo,nous inviter à partager son action de grâce et sa joie.

Lire la suite

C'est Toi qui as tout fait

prieuresaintjoseph vignette

Appel, vocation

Comment ai-je découvert le chemin de ma vocation dans la Congrégation de Jésus Crucifié?

Au moment de mon choix, je dis bien que c’est moi qui avais choisi le monastère et l’ordre dans lequel je pensais que le Seigneur m’avait appelée… Au moment de mon choix, donc, 15 jours avant mon départ, je disais ‘à Dieu’ à un prêtre, qui me donna un signe de croix sur le front avant de le quitter. Et, continuant ma route, à un endroit que je vois encore aujourd’hui, j’ai aperçu, je ne sais comment, la Croix.
J’étais très saisie et ne savais que penser.

Lire la suite

La joie du oui

soeurClarisse3pitiLe 15 août, avec Marie et mes sœurs, bien entourée, j'ai dit « oui »... Quelle JOIE !

Je découvre mieux quel prophétisme est la vie consacrée pour notre temps ! Accepter d'embrasser le Christ dans sa pauvreté, son obéissance et sa chasteté est un sacré (et beau) défi au quotidien !... non " sans coloration pascale... parce que LUI sait bien nous redire tout le sérieux de notre engagement pour toujours plus de vie !


Sœur Emmanuel-Marie

Lire la suite

Accueil de Nonnes bouddhistes

Visage de nonne boudhisteNous avons la joie de recevoir neuf Nonnes bouddhistes âgées de 27 à 80 ans,  toutes originaires de Tungri, région située aux confins de l’Inde et du Tibet.

Onze femmes à la joie contagieuse …

Pendant ces deux journées passées avec elles nous avons été touchées, voire séduites par les visages paisibles et souriants de ces Nonnes. Leur abord agréable et sans apprêt compensait un impossible dialogue verbal. Cependant les signes ou gestes universels de fraternité, de remerciement paraient aux mots.
Nous retenons leur recueillement pendant la prière, le geste de noble beauté de la prière prononcée ensemble avant le commencement du  repas, l’assiette de soupe élevée sans doute vers une Présence, des Nonnes qui semblaient prier « toujours » à l’aide de  leur « chapelet », 

...

Lire la suite

Réveiller le monde : ma participation au Congrès des jeunes consacrés Rome septembre 2015

oriocourt rome 06Il m'a été donné une grande joie : participer au Congrès des jeunes religieux et religieuses à Rome du 15 au 19 septembre 2015. Le thème, très porteur, était : réveiller le monde.

Je suis vraiment très contente de ce que j'ai vécu durant cette rencontre internationale. Beaucoup de richesses reçues.

Nous avons eu une audience avec Le Pape François. Il m'a touchée par sa simplicité. Il nous a parlé de son premier appel. Il nous a dit que

Lire la suite

Témoignage de Frère Bertrand

Frère BertrandJ’avais alors 8 ans et j’ai conservé le souvenir, vif, de cet instant où, soudain, j’ai su que j’existais, « moi ». J’ai pris conscience que j’existais. J’étais là. Ça a été le grand événement de ma vie. Dans la foulée j’ai perçu l’existence de Dieu. Il était là Lui aussi, bien présent. Il y avait deux réalités immédiates : Moi et Dieu, avec ce lien personnel et unique entre Lui et moi, qui a construit ma vie et donné source à cette joie qui m’a toujours habité et m’habite toujours, profonde, malgré les inévitables ennuis de toute existence, qui se succédaient, et se succèdent encore, mais finalement dérisoires.
Peu à peu tout le reste ne m’a vraiment plus intéressé : études et professeurs me rasaient ; loisirs, impressions diverses et nouvelles, à mesure que

...

Lire la suite