Témoignage d'une soeur : Comment oser entrer dans un monastère

Tu me poses la question : "Comment oser entrer dans un monastère ?"

L’attirance était très forte, comme irrésistible... Chercher le Visage de Dieu, se donner à lui entièrement en se laissant aimer, se plonger dans la prière… avoir le soutien de sœurs et avancer avec elles dans la grâce de Saint Dominique. La décision était presque prise mais les objections arrivaient aussi, très drues, et la peur ! Que faire ?  Regarder en face ces objections avec intelligence et humilité, prendre conseil.

. Suis-je capable de vivre en communauté ?  - les données objectives pour espérer que ça marche     semblaient suffisantes à celles qui m’accueillaient.

. Comment oser s’échapper de ce monde où tant de multitudes souffrent, comment ne pas désirer soulager au moins quelques uns de mes frères ?  - Petit à petit la certitude s’installait que la prière, comme une source vive, irrigue l’âme et se répand sur le monde. Même si je ne sais pas prier et me sens minable, c’est le Seigneur qui agit, l’amour qu’il dépose en moi est comme un maillon par lequel Il rejoint les cœurs.

. Et puis, comment quitter ma famille très chère et tous ces biens de l’intelligence et du cœur qui me font vivre aujourd’hui, aurais-je la force ?  - L’amour du Christ est le plus fort, l’horizon s’élargit, Dieu comble autrement et infiniment.

Je tentai donc l’aventure et après plus de 40 ans, je n’ai jamais regretté d’avoir fait ce choix malgré les difficultés et épreuves parfois lourdes. L’appel garde toute sa fraîcheur, comment se lasser d’approfondir l’eau vivifiante du Mystère du Christ, de tous les autres Mystères de la foi…

Je te souhaite donc bonne chance, et si tu t’approches seulement d’un monastère, d’y cueillir la joie et la paix qui en rayonne, quelle que soit ta vocation : cette joie et cette paix sont à tous.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.