• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel Notre-Dame de Surieu

"You did it to me !"

carmel de surieu - année de la miséricorde

carmel de surieu - année de la miséricordeConnaissez-vous cette page d’Évangile intitulée "le jugement dernier" ?

Elle se trouve au chapitre 25 de l’Évangile selon saint Matthieu (Mt. 25, 31-46). Un récit saisissant !

Jésus raconte comme en une parabole, ce qui se passera quand le Fils de l’Homme viendra dans sa gloire… et qu’il séparera les gens les uns des autres. À ceux qu’il placera à sa droite, le Roi dira : "Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous… car j’ai eu faim et vous m’avez donné à manger, j’ai eu soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, nu et vous m’avez vêtu, malade et vous m’avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir." Ceux qui entendent ces paroles sont tout étonnés ; ils n’ont aucun souvenir d’avoir vu ce Roi dans le besoin et de l’avoir servi. Alors ils l’interrogent : "Seigneur, quand cela est-il arrivé ?".

carmel de surieu - année de la miséricordeÀ ce moment, Jésus donne la clé de lecture de ce récit, qui est aussi la clé de relecture de nos vies : "En vérité, je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait." Voilà la profondeur mystérieuse des œuvres de Miséricorde : Jésus Lui-même se cache et se révèle dans les plus petits de nos frères, les plus abandonnés.

Mère Térésa de Calcutta, que le Pape François a canonisée récemment comme la sainte de la Miséricorde, a vécu ces paroles "à fond". Elle en était tellement sûre dans sa foi qu’elle répétait aux novices Missionnaires de la Charité, en appuyant sur chaque mot et en levant successivement les cinq doigts de la main : "You did it to me !". Elle était convaincue de servir le Seigneur Lui-même dans les plus pauvres d’entre les pauvres qu’elle recueillait et soignait.

carmel de surieu - année de la miséricordeEt nous, comment pratiquer la Miséricorde ? Qui sont ceux que le Seigneur nous invite à servir ?

En entrant au Carmel, j’ai cru d’abord que la clôture me séparerait définitivement de ces "plus petits d’entre les frères de Jésus" ; et cela me questionnait beaucoup intérieurement. N’était-ce pas une fuite, un refuge égoïste ? Insérée dans la communauté, j’ai découvert peu à peu dans le visage de mes sœurs, des appels discrets à aimer davantage, à servir sans retour sur soi, à me donner sincèrement, à accueillir le pardon et à le laisser circuler entre nous… actes de charité bien modestes, cachés dans le secret, et peut-être non répertoriés sur les listes officielles des œuvres corporelles et spirituelles de Miséricorde ; mais enracinés dans le réel, dans la terre du Carmel et de Surieu : là où le Seigneur m’a plantée pour y fleurir, pour sa joie.

Et tous ces frères en humanité qui sont réellement dans le besoin sont si présents dans notre prière : tant de migrants, de malades, de personnes sans travail, sans logement, sans papier, sans avenir, sans espérance… Notre solidarité envers eux n’est pas dans les œuvres visibles, mais dans la communion de prière et l’offrande cachée de nos vies. Une solidarité fondée dans la foi. Le monde est en feu ! Demeurons à la source de la Miséricorde, tout près du Cœur du Sauveur, pour puiser l’Amour qui désaltèrera tant de cœurs assoiffés.

1
0
0
s2smodern