• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel Notre-Dame de Surieu

"Crois toujours à l'Amour"

carmel de surieu - Crois toujours à l'AmourJe suis aimée de Dieu ? Est-ce que Dieu carmel de surieu - Crois toujours à l'Amourm’aime ?

La réponse à ces questions n’est pas évidente pour tous. C’est pourtant une interrogation qui habite de nombreux cœurs humains, jeunes ou moins jeunes… des cœurs en recherche, en espérance et parfois en souffrance. Un défi de la vie chrétienne pourrait se résumer en cette invitation que la bienheureuse Élisabeth de la Trinité lance à sa sœur Guite : "Crois toujours à l’amour" (lettre 269).

Au début de ma vie au Carmel, alors que je traversais une étape plus désertique où mes repères affectifs s’estompaient, je suis tombée sur cette phrase que j’ai reçue en plein cœur, comme si elle m’était vraiment adressée : "Crois toujours à l’Amour. Si tu as à souffrir, pense que tu es plus aimée encore, et chante merci toujours" ! J’étais alors plutôt dans le brouillard, mais j’ai senti que c’était une bonne piste, un chemin sûr… et j’ai décidé intérieurement de m’y engager.

carmel de surieu - Crois toujours à l'AmourÀ travers les gestes de la vie quotidienne, j’ai posé et renouvelé cet acte de foi tout simple : "Oui, Seigneur, je crois à ton amour". À travers les services qui m’étaient demandés et l’effort de la prière persévérante, j’ai voulu croire à Son amour, à Son regard bienveillant qui m’invitait à la vie… à une vie nouvelle… et peu à peu, le brouillard s’est dissipé.

Rude et belle aventure, ce temps de désert a finalement été une grâce : la grâce de prendre conscience, d’une manière nouvelle et existentielle, que l’Amour de Dieu me rejoint à chaque instant, me précède et m’attend toujours. Cet amour est comme un roc solide qui fonde tout le reste.

Aujourd’hui, toi qui lis ces lignes, j’aimerais te renouveler l’invitation d’Élisabeth : "Crois toujours à l’amour", même si tu ne sens rien, même si les apparences semblent dire le contraire. Crois à l’amour de Dieu qui t’a créé tel que tu es avec une bienveillance infinie et pour une vie de communion avec Lui. C’est un acte de foi que chacun peut poser dans le secret : "Oui, Seigneur, je crois à ton amour pour moi".

Et bonne route, en ce Carême de la Miséricorde,
Sr Bénédicte

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.