• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel Notre-Dame de Surieu

Ouvre ton cœur à l'Amour !

carmel de surieu - Ouvre ton cœur à l'Amourcarmel de surieu - Ouvre ton cœur à l'Amour“As-tu un cœur qui désire quelque chose de grand ?”

Lisant la Lettre du Pape François aux consacré(e)s, cette question m'a interpellée et je me suis entendue murmurer : “Sûrement pas assez...”. J'ai laissé cette interrogation descendre en moi lentement, dans le secret de la prière... Peu à peu, au fil du temps, une réponse est remontée comme une évidence pour moi, la petite Thérèse avait des désirs infinis :

“... Je me sens la vocation de guerrier, de prêtre, d'apôtre, de docteur, de martyr ; je sens le besoin, le désir d'accomplir pour toi Jésus, toutes les œuvres les plus héroïques...

carmel de surieu - Ouvre ton cœur à l'AmourÔ Jésus, comment allier ces contrastes ? Comment réaliser les désirs de ma pauvre petite âme ?... À toutes mes folies que vas-tu répondre ?... Y a-t-il une âme plus petite, plus impuissante que la mienne !... Cependant, à cause même de ma faiblesse, tu t'es plu, Seigneur, à combler mes petits désirs enfantins, et tu veux aujourd'hui, combler d'autres désirs plus grands que l'univers...”.

Elle cherche une lumière dans les épîtres de saint Paul et conclut : “Je compris que l'Amour renfermait toutes les vocations, que l'Amour était tout, qu'il embrassait tous les temps et tous les lieux... en un mot, qu'il est éternel !... Alors, je me suis écriée : Ô Jésus, mon Amour... ma vocation, enfin je l'ai trouvée, ma vocation, c'est l'Amour !...” (Thérèse de Lisieux, ms. B, 2v-3v).

L'Amour est donc ce “quelque chose de grand” que Jésus me fait désirer et dont il veut combler mon cœur. Me laisser aimer par Lui, telle que je suis, malgré et avec mes faiblesses et mes pauvretés, avec mes richesses aussi. Pauvrement, l'aimer en retour en aimant tous mes frères et sœurs en humanité. Désirer aimer pour que Jésus vienne aimer en moi... Oui, quel beau chemin que celui d'avoir un cœur désirant quelque chose de grand !

Connais-tu cette belle Lettre du Pape François ? Pour toi, j'en ai choisi des extraits que tu peux télécharger pour un feuillet de poche qui t'apportera la joie et tu pourras répondre à ton tour personnellement à la question : “As-tu un cœur qui désire quelque chose de grand ?”...

une sœur de Surieu

1
0
0
s2smodern