• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye Saint-Pierre

Discerner pour grandir

solesmes-temoignage-arnaudEn tant que jeune homme qui vient à peine d'entreprendre son chemin dans la vie adulte, j'ai passé et je passe encore beaucoup de temps à chercher ce que cela veut dire d'être un homme véritable avec tout ce que cela implique.

Bien que ne me destinant point à devenir moine, j'ai trouvé à Solesmes, lors de ma retraite que je renouvellerais volontiers, des hommes d'un amour et d'une sérénité rare à la recherche d'un puissant idéal. Unis par le chant, la foi, une certaine abnégation et une solidarité, une cohésion fraternelle d'exception qui laisse goûter, le temps de quelques jours, ce que pourrait être la paix. Je pense encore souvent à ces frères.

En ces temps qui s'annoncent sombres, la vie que mène cette communauté apparaît comme un exemple à suivre pour tous les hommes, du moins un bon point de départ vers « Le Royaume de Dieu sur terre ». N'est-ce pas cela que tout le monde recherche, d'une manière ou d'une autre ? Plus qu'une simple expérience spirituelle que l'on pourrait trouver en randonnant dans la montagne, on trouve ici l'inspiration nécessaire pour améliorer la santé de l'humanité et tenter de l'appliquer dès sa sortie de l'abbaye.

Voilà bien la raison pour laquelle je conseillerais à tout un chacun de ne point hésiter quant à entamer cette retraite. Ici se trouve l'occasion de laisser tomber son individualité pour goûter un peu à la véritable nature de l'être humain. Vous avez tout à y gagner.

Arnaud, 20 ans. Retraite de discernement à l'Abbaye Saint-Pierre de Solesmes

1
0
0
s2smodern