• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Saint Joseph de Brou

Bienvenue au Prieuré Saint Joseph

communaute 1Les bénédictines de Jésus Crucifié vivent la vie monastique selon la Règle de St Benoît quelque soit leur état de santé.

Atteintes ou non dans leur santé, toutes les sœurs partagent la même vie. La prière liturgique rythme la journée, et l’horaire aide à vivre la double dimension de solitude avec Dieu et de vie fraternelle.

C’est une vie, au sein de communautés internationales, marquée par la joie, la simplicité et la paix. L’accent est mis sur la participation au mystère pascal dans la vie quotidienne et liturgique. Notre Congrégation compte deux maisons en France, une aux États-unis et une au Japon.

0
0
0
s2smodern

Présentation

vie moanstique - atmosphère de loie eu monastère saint joseph de brouL’amour fraternel s’épanouit dans une atmosphère de joie : joie d’être ensemble, joie d’être à Dieu, joie de l’attente du Sauveur.

vie monastique - l'office au monastère saint joseph de brouL’office rythme nos journées. Des temps sont déterminés pour la prière liturgique, la lectio divina, l’oraison, le travail : expression diverses d’une même réalité, celle d’une vie qui tend à devenir prière.

vie monastique - le travail au monastère saint joseph de brouTravail manuel ou intellectuel, charge importante ou petits travaux adaptés aux possibilités réduites, tout peut-être occasion de rencontre avec Dieu et de collaboration fraternelle avec nos sœurs.

vie monastique - lecture au monastère saint joseph de brouLa parole et le silence, au cours de nos journées sont au service de notre communion fraternelle. Ils la favorisent et l’expriment différemment.

 

 

 

0
0
0
s2smodern

Amour et vie Fraternelle

vie monastique - amour et vie fraternelle - prieuré saint josephLa vie communautaire dans sa double dimension de dépendance et de vie fraternelle, est une aide puissante. Un climat de clarté, de confiance mutuelle, des relations cordiales, simples et vraies, permettent d’assumer joyeusement la solitude et de grandir vers la maturité d’esprit, la tendresse de cœur, la transparence du regard, signe d’un célibat heureusement vécu.

 

L’amour dont nous nous aimons entre sœurs vient du Seigneur. Nous le recevons et, à mesure que nous le rendons à nos sœurs, il nous rend plus capables d’en recevoir plus encore. Ce mouvement perpétuel est celui de l’Esprit Saint, c’est le même qu’au cœur de la Trinité à l’image de laquelle nous avons été formées.

 

Alors dans ce paragraphe de notre Règle de Vie, ce qui est signe d’un amour chaste : maturité, tendresse de cœur, en est aussi la condition, le climat qui va permettre à la sœur de grandir. On ne peut pas être claire, faire confiance, être simple et vraie envers nos sœurs si l’on n’aime pas déjà. Et cette attitude, parce qu’elle nous rend heureuse, va nous permettre de grandir dans ce sens, d’être encore plus confiante, d’oser être nous-même tout simplement.

 

Elle va aussi permettre à nos sœurs de prendre le même chemin. On voit bien en ce domaine notre interdépendance communautaire : choisirons-nous de faire régner dans la communauté un climat de suspicion, de jalousie ou d’admiration ; de plainte, de rivalité ou d’action de grâce ; de peur et de repli sur soi ou de don et de joie ? St Benoît nous souhaite : que le Seigneur nous mène tous ensemble à la vie éternelle.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.