• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire
  • Dominicaines

    Les dominicaines

    Les Sœurs dominicaines soutiennent la prédication des frères par leur prière. Offrant à ceux qui le désirent un lieu de prière et de silence, leurs communautés sont elles-mêmes une prédication.
    Être saint, c’est être la personne que Dieu a créée pour être ce qu’elle est
    Fr. Timothy Radcliffe

QUESTION/REPONSE

Question d'un jeune de 11 ans

eglise 1Les gens normaux comme nous, ont tout ce qu’ils ont envie d’avoir : des maisons, les amis, des parents… tout quoi… Mais vous, les sœurs, je ne comprends pas pourquoi vous vous privez de ce bonheur en quittant tout ?

Nous, les sœurs, un jour dans notre recherche de bonheur, nous avons découvert un trésor supérieur à tous les autres trésors, Jésus Christ, alors pour Lui et rien que pour Lui, nous avons tout quitté. Comme saint Paul, « nous avons accepté de tout perdre pour ce Trésor qui surpasse tous les biens, le Christ ».

Lire la suite

Le sens de la vie

Sœur Marie-Paul de l'Abbaye de Venière parle avec Nathalie et Marie du sens de la vie.

Lire la suite

Enfermée ?!!

 

Nathalie interroge Sœur Marie-Liesse : "est-ce que ce n'est pas trop dur d’être enfermée?" Sœur Marie-Liesse répond en déplaçant la question : qu'est-ce qu'être enfermé ? Et en expliquant que le sens de sa vie est ailleurs.

Lire la suite

A quel âge peut-on entrer au Carmel ?

Entrée du Carmel de Verdun

En théorie, on peut entrer à18 ans au Carmel, mais en pratique, il est bon d'avoir pris le temps avant, de faire des études et / ou de travailler et cela pour gagner en maturité humaine et spirituelle. En effet, tout ce qui aura pu humainement être mis en place, avant l'entrée au carmel, sera du gagné pour la suite. Et cela d'autant plus que certaines choses peuvent après, avoir du mal à se mettre en place, dans une vie en clôture. Par ailleurs, pour ce qui est de l'appel, il est

...

Lire la suite

Qu'as-tu trouvé à Maumont ?

abbaye-maumont-pourquoi-venirFioretti de paroles de personnes qui ont séjourné à l'Abbaye

Chaque passage ici me ressource totalement et me redonne le courage d'affronter la vie parisienne qui n'est pas toujours facile.

Les sœurs : « même habit, mais niveau caractère, dis donc, il y a de tout » (Paroles de jeunes)

Lire la suite

Les vœux religieux : captivité ou liberté ?

solesmes-cloitreL’obéissance ? Aliénation arriérée ! La chasteté ? Fardeau immoral ! La pauvreté ? Dépendance humiliante ! En faire l’objet de vœux ? Contrainte absurde !

Et pourtant… Depuis deux mille ans, des hommes et des femmes sans nombre ont embrassé la vie consacrée et professé les vœux religieux. À la suite du Christ, encore aujourd’hui, ils connaissent la joie d’avoir tout donné pour son Royaume. Or la joie est-elle signe de servitude ? N’est-elle pas plutôt signe d’une parfaite liberté ? Mieux encore, l’Église, reconnaissant dans les vœux un moyen privilégié d’union à Dieu et de sainteté, approuve et consacre cet état de vie. Or

...

Lire la suite

La prière silencieuse...

saintsQu'est-ce que la prière silencieuse...

« Remets ton sort au Seigneur, compte sur lui, il agira.
Sois calme devant le Seigneur et attends-le. » (Psaume 37,5 et 7) C'est une chose simple que la prière silencieuse, c'est la respiration normale des âmes, leur épanouissement surnaturel. La prière est comme une petite graine appelée à devenir un grand arbre. Si l'on a le désir de rencontrer et d'aimer le Seigneur, la prière silencieuse devient alors un élan d'amour, le regard de tendresse d'un amant vers l'aimé ! « Je ne regarde ni loin ni près de moi, je ne regarde que celui que mon cœur aime. » (Marcel Van.)

Lire la suite

L'amour de la Croix...?

La croix

Pourquoi accepter la Croix...?

C'est l'acceptation, instant par instant, de tout ce que le Seigneur peut envoyer. Acceptation, non pas résignation. Il suffit de regarder le monde autour de nous, la souffrance est partout : violence, terrorisme, épidémies, guerres, catastrophes naturelles...

Et pourtant cela ne doit pas cacher ce qui fait la beauté fondamentale de la vie : amour, réconciliation, partage, solidarité, avancées scientifiques et médicales... On ne trouve jamais la vie, la vraie vie, sans souffrance. De même, on ne trouve jamais Jésus, "le plus beau des enfants des hommes" (cf. Ps.45) sans la Croix. « Quant à moi, je ne veux me vanter que de la Croix de notre Seigneur Jésus Christ ; en effet, par la Croix du Christ le monde est

...

Lire la suite

Pardon et Miséricorde...

fauteuils2Pardon et Miséricorde...

En français courant, ces deux termes sont parfois synonymes mais cette identification, quoique valable, risque de nous faire passer à côté d'une richesse contenue dans chacun de ces deux mots.

Pardon...
Le pardon c'est la remise de dette. Dans ce mot il y a le mot « don » et le mot « par » ce qui fait ranger le pardon dans le « casier » de la « grâce », de quelque chose qui est gratuit ; et en même temps, de quelque chose qui vient d'ailleurs dont je ne suis ni maître ni fabricateur. « Notre Père, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons nous aussi à ceux qui nous ont offensés. »

Le préfixe « par » qui est contenu dans le pardon laisse entendre un pas à faire,

...

Lire la suite

Je ne sais pas si le Seigneur m'appelle

La vocation, ça vient comment ?

Sœur Marie de la Paix apporte son éclairage fondé sur sa double expérience, personnelle et celle de l’écoute des jeunes, sur cette « notion » assez complexe d’appel. Il peut y en avoir différents types et pour des engagements bien différents. Comment le comprendre, l’entendre, le discerner ? C’est à ces questions que Sœur Marie de la Paix répond selon son cœur et les enseignements que lui procure son habitude de l’écoute. Notamment des jeunes.

Lire la suite

Comment avez-vous pu renoncer à la maternité ?

Nous sommes femmes et pas à demi !

Comment envisageons nous le fait de renoncer à mettre des enfants au monde ? Et cette fécondité qui est l'épanouissement de tout vie humaine ? faut-il aussi y renoncer ?

Soeur Marie du Christ, Mère Ancelle du Monastère de Thiais qui propose une méditation sur le choix de son nom de religieuse et sur sa vocation profonde.

Lire la suite

La vie consacrée, chemin de joie ?

carmel de surieu - La vie consacrée, chemin de joie ?carmel de surieu - La vie consacrée, chemin de joie ?La vie consacrée peut-elle être vraiment source et chemin de joie ?

Connais-tu la Lettre du Pape François aux consacré(e)s “Réjouissez-vous” écrite pour l'année de la vie consacrée ? La joie est présente à chaque page, elle interpelle et vivifie notre chemin, éclaire et nourrit notre foi, elle peut aussi nourrir ta prière et ta vie.

Pour toi, les sœurs du Carmel de Surieu ont choisi des ...

Lire la suite

La vocation ! Comment savoir ?

Comment avez-vous su que vous aviez la vocation ? 

L'appel, la vocationsont des mots qui reviennent très souvent dans les paroles des sœurs.
Il n'est pas facile d'envisager ce que, concrètement, ces mots signifient vraiment, ce qu'ils recouvrent et comment, parfois en très peu de temps, ils peuvent transformer une vie, l'engager pour toujours.

Car il s'agit bien de cela : un engagement définitif sur une parole envoyée par le Seigneur et reçue, entendue par une personne particulière.
Sœur Louis-Marie raconte très simplement ce moment de Grâce très surprenant, très bouleversant où elle s'est vue retournée comme une crêpe comme elle

...

Lire la suite

Pourquoi vivre en clôture ?

Pourquoi vivre en clôture ?

Sœur Marie-Emmanuel donne sa vision de la notion de clôture. Jadis on parlait de cloître et de religieuses cloîtrées, aujourd'hui ces termes sont un peu passés.

Reste que si la clôture a beaucoup évolué depuis le Concile Vatican II, les règles de vie des communautés vis à vis de l'extérieur sont très précises et plutôt strictes.

Définition de la clôture

"Clôture : dans un monastère, espace de vie réservé aux moniales ; une autre partie du monastère étant réservé aux hôtes, retraitants ou visiteurs. Fait aussi partie de la clôture, les modalités, définies par la Règle et les Constitutions, concernant les relations avec les personnes extérieures au monastère et l'usage des moyens de

...

Lire la suite

Pourquoi la vie consacrée ?

carmel de surieu - Pourquoi la vie consacrée ?carmel de surieu - Pourquoi la vie consacrée ?La vie consacrée a-t-elle un sens dans le monde d'aujourd'hui ?
    
Oui, car plus que jamais, il a besoin du témoignage de la vie consacrée. 

La vie consacrée dit clairement que Dieu est une Réalité qui peut remplir une vie.

Les consacrés sont des hommes et des femmes qui quittent tout pour suivre le Christ, sûrs que Dieu est plus grand que tout ce à quoi ils

...

Lire la suite

Violence au Moyen-Orient

moinette-paix-vEn ce temps de grande violence au Moyen-Orient, est-ce que votre vie n’est pas complètement décalée par rapport à ce qui se passe, enfermée dans un « petit cocon » ?

Non, je ne le crois pas, bien au contraire ! Les hommes n’ont encore jamais perçu, comme aujourd’hui, à quel point nous sommes solidaires les uns des autres à l’échelle planétaire. Internet, en particulier, permet de faire circuler l’information rapidement. Ce qui se passe au Moyen-Orient nous affecte tous. Cependant, si nous sommes lucides, nous devons bien reconnaître que nous sommes tous dépassés par ce qui se passe. La situation est extrêmement complexe. Nous pouvons comprendre, en partie, ces événements mais nous sommes loin d’avoir toutes les clés. Nous pouvons agir au niveau de l’aide humanitaire pour les

...

Lire la suite

Pourquoi le silence ?

solesmes-oraisonLe premier mot de la Règle de Saint Benoît c'est : Écoute. Le moine est celui qui écoute et celui qu'il écoute c'est Dieu. Dieu en effet parle à tous les hommes, sans se lasser. Il s'adresse à chacun dans son cœur, c'est la voix de la conscience, ou encore par la beauté de sa création. Qui n'a jamais admiré un coucher de soleil en été ou, dans le calme de la nuit, un ciel étoilé ? « Les cieux racontent la gloire de Dieu » (Psaume 18) Pour le croyant, Dieu parle aussi par les Écritures, sa Parole révélée dans la Bible et incarnée dans Jésus-Christ, et par la voix de l'Église, la mère qui nous a engendrés par le baptême.

Lire la suite

Qu'est-ce que discerner ?

solesmes-discernerD'après son étymologie latine, ce mot signifie séparer, reconnaître, établir une distinction entre telle chose et telle autre.

Prenons, pour comprendre, l'image de l’alpiniste. Son but est d'arriver au sommet de la montagne. Comment y arriver ? À vue d’œil ? Au flair ? Au « on verra bien » ? Au « inutile de perdre du temps à réfléchir, je fonce » ? Quel alpiniste oserait se lancer dans l'aventure périlleuse d'une ascension avec de pareilles dispositions ?
N'est-il pas plus sage qu'il s'asseye au pied de la montagne et qu'il examine les solutions qui se présentent à lui ? Ce qu'il se dit alors correspond à peu près à cela : Je peux aller tout droit avec le risque de rencontrer de

...

Lire la suite

Le Scriptorium

aiguebelle-scriptoriumQu'est-ce que le Scriptorium ?
Qu'y faites-vous ?


Le Scriptorium est, dans la tradition cistercienne, le lieu où les moines s'adonnent à la Lectio Divina. La Lectio Divina est une pratique importante de la vie du moine. Elle est la lecture méditée des saintes Écritures : Elle consiste à lire et à relire attentivement et lentement les Écritures. A les méditer, à lire ses commentaires des Pères ou d'auteurs spirituels de l'Église (surtout pour nous les Pères cisterciens), afin de s'en imprégner petit à petit. Afin de ...

Lire la suite

Le Lever de nuit

priere-nocturne-aiguebellePourquoi se lever si tôt ? A quoi cela sert-il ?

Dans les évangiles, il nous est dit à plusieurs reprises que Jésus passait la nuit à prier Dieu (cf. Lc 6, 12). Les moines ont alors reçu mission de poursuivre ces longs temps de prière que prenait Jésus à prier son Père afin que le monde repose entre les mains du Seigneur tout au long du jour et de la nuit. Ainsi la louange de la Création et l'intercession ne connaissent pas de cesse, comme le chante souvent les psaumes "Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler" (Ps 62, 7), "Seigneur, mon Dieu et mon salut, dans cette nuit où je crie en ta présence" (Ps 87, 2),

...

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.