• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire
  • Dominicaines

    Les dominicaines

    Les Sœurs dominicaines soutiennent la prédication des frères par leur prière. Offrant à ceux qui le désirent un lieu de prière et de silence, leurs communautés sont elles-mêmes une prédication.
    Être saint, c’est être la personne que Dieu a créée pour être ce qu’elle est
    Fr. Timothy Radcliffe

Questions/Réponses "Obéissance"

Un thème peu à la mode...

Soeur Marie-Paul se risque à parler d'un thème peu à la mode, celui de l'obéissance. Elle en parle comme d'un chemin d'humanisation.

Lire la suite

Dans mon choix, suis-je libre ?

croisée-des-cheminsChoisir en vérité et librement, est-ce possible ?

Qu'est-ce qu'être libre ? C'est d'abord reconnaître ce qui me permet d'être moi-même en vérité, ce qui construit mon être profond, créé par Dieu, et d'en réaliser l'accomplissement. La liberté n'est pas la possibilité de faire tout et n'importe quoi, c'est la possibilité de faire ce qui construit ma personne d'enfant de Dieu, d'atteindre le but de mon existence, selon les grâces propres que j'ai reçues de Dieu, et de ma nature. Ce n'est pas en ayant la possibilité de dire oui ou non à l'ange de l'Annonciation que Marie a été libre, c'est en répondant oui que Marie a accompli un acte de liberté, a pleinement été libre, même si elle était sous la mouvance de l'Esprit Saint, ou plutôt parce qu'elle

...

Lire la suite

L'obéissance, source de joie ?

nantes travail obeissanceEst-ce si paradoxal ?

Si je suis là où je dois être, au moment où je dois être à faire ce que je dois faire, il y a fécondité. Ainsi j'aurais pû être en train de construire un pont, ou bien soigner des personnes, voire, au sein de ma communauté faire quelque chose de valorisant... ou encore (au pire/mieux) faire ce qui me plaît ! Mais je suis en train d'arracher des mauvaises herbes, ou éplucher des pommes, car c'est ce qu'on m'a demandé de faire. C'est plus fécond car je suis dans l'obéissance. Et cette fécondité s'expérimente au moyen de la joie, qui est le signe de la véritable obéissance. Cette joie est un don du Seigneur.

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.