• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Questions/Réponses des Bénédictins

Saint Benoît

Qui est Saint Benoît ?

 Frère Jean-François nous parle de Saint Benoît, saint patron des moines d'occident, qui écrivit la règle qui porte son nom.

 

Lire la suite

Et si c'était moi ?

Une femme regardée, jugée, condamnée.                            

Et si c'était moi, cette femme ?

Et si c'était moi, ce pharisien qui juge ?

Lire la suite

Samedi après les cendres

  Encore faim ?

Quelque chose se bloque en toi

face au gâchis de nourriture et de gadgets ;

Lire la suite

Vendredi après les cendres

Tu es révolté par le mal, par la misère autour de toi ?

Ecoute ta révolte, elle a raison.

Lire la suite

Jeudi après les cendres

Celui qui croit en toi te confie trois outils super efficaces pour atteindre le but :

Le premier : tu t'arrêtes

juste un moment

tu fermes les yeux

tu fermes ta porte derrière toi

Il est là, il te voit, il te rejoint

C'est la prière

Lire la suite

Mercredi des cendres

      Juste une question :

Lire la suite

Un logo-symbole

logomisricorde161 271- Théophile, dis-moi, que vois-tu ?

- Je vois Jésus, c'est bien lui, avec la croix derrière sa tête

- Mais, comment est-il ?

- Il est victorieux, il est tout en élan, il est ressuscité ! On voit les marques des clous

Lire la suite

MISERICORDIA

L’Eglise Catholique célèbre en 2016 une année jubilaire de la Miséricorde, selon le désir du Pape François. Lui-même, pour présenter ses vœux aux membres de la Curie romaine, a exposé les attitudes qu’il attend de ses collaborateurs sous forme d’acrostiche, à partir des lettres du mot Miséricorde, en latin MISERICORDIA. Nous avons choisi de reprendre cette idée pour vous faire partager l’essentiel de ce qu’est notre vie monastique bénédictine.

M comme MOINE
Qu’est-ce qu’un moine, une moniale ?

Lire la suite

Pourquoi être moine aujourd'hui ?

solesmes 0211Être moine est avant tout une vocation, et la vocation est une grâce que Dieu fait sans cesse aux hommes. Il ne se limite pas à des temps ou à des lieux, mais veut que tous les hommes soient sauvés.

Le cœur de notre vie monastique, c'est l'Évangile annoncé par Jésus il y a 2000 ans. Sa forme concrète lui est donnée par la Règle de saint Benoît, rédigée il y a 1500 ans. Moines du 21e siècle, nous cherchons donc à être les humbles héritiers d'une longue tradition.

Cet héritage tourne en fait notre regard vers le futur. D’abord, parce qu’en tant qu’héritiers, nous avons la responsabilité de transmettre ce que nous avons reçu en l’enrichissant. Mais aussi et surtout parce qu'en tant que moines, notre tâche est d’avoir les yeux fixés vers le Dieu qui vient, d’être des signes du monde à venir, tout en étant des hommes de notre temps, tout comme Jésus l'a été du sien.

Lire la suite

Comment sont remplies vos journées ?

lectio 3 okLa journée du moine est faite principalement de prière et de travail, selon la devise que l'on attribue à l'ordre de saint Benoît : « Ora et labora » (prie et travaille).

La prière est l'activité essentielle du moine, elle habite toute sa journée, elle est comme sa respiration, son entretien vital avec Dieu sans lequel la vie perd toute saveur, toute profondeur. Elle se décline en plusieurs modes : offices, prière personnelle, chapelet… qui n'excluent pas non plus les élans ponctuels de l'âme vers Dieu en-dehors de ces moments privilégiés.

Lire la suite

Pourquoi le latin ?

latinNotre liturgie à Solesmes est célébrée en latin, à l’exception des lectures de la messe. La majorité des textes de la liturgie latine est très ancienne. Certains de ces textes ont plus de 1500 ans, véritables joyaux doctrinaux et littéraires, polis par des siècles d’usage ininterrompu. On peut en dire autant du chant grégorien : ces mélodies, souvent vieilles de plus de 1000 ans, ont été spécialement composées pour mettre en valeur des textes rédigés en latin, pour la plupart tirés de la Bible. Nous cherchons à vivre de ce trésor de l’Église qui nous devient de plus en plus familier au long des années.

Lire la suite

Soeur Marie-Noël qu'as-tu envie de dire aux jeunes ?

 

Marie et Nathalie interrogent Sœur Marie-Noël : "qu'as-tu envie de dire aux jeunes?" Sœur Marie-Noël répond : "Visez loin et visez haut!"

Lire la suite

Un thème peu à la mode...

Soeur Marie-Paul se risque à parler d'un thème peu à la mode, celui de l'obéissance. Elle en parle comme d'un chemin d'humanisation.

Lire la suite

Le service fraternel

Sœur Michaël témoigne de l'importance du service dans la vie monastique. C'est un lieu où l'on donne et où l'on reçoit.

Lire la suite

La prière silencieuse... (2)

lectio3

Qu'est-ce que la prière silencieuse...

« Remets ton sort au Seigneur, compte sur lui, il agira.
Sois calme devant le Seigneur et attends-le. » (Psaume 37,5 et 7) C'est une chose simple que la prière silencieuse, c'est la respiration normale des âmes, leur épanouissement surnaturel. La prière est comme une petite graine appelée à devenir un grand arbre. Si l'on a le désir de rencontrer et d'aimer le Seigneur, la prière silencieuse devient alors un élan d'amour, le regard de tendresse d'un amant vers l'aimé ! « Je ne regarde ni loin ni près de moi, je ne regarde que celui que mon cœur aime. » (Marcel Van.)

 

Lire la suite

Question d'un jeune de 11 ans

eglise 1Les gens normaux comme nous, ont tout ce qu’ils ont envie d’avoir : des maisons, les amis, des parents… tout quoi… Mais vous, les sœurs, je ne comprends pas pourquoi vous vous privez de ce bonheur en quittant tout ?

Nous, les sœurs, un jour dans notre recherche de bonheur, nous avons découvert un trésor supérieur à tous les autres trésors, Jésus Christ, alors pour Lui et rien que pour Lui, nous avons tout quitté. Comme saint Paul, « nous avons accepté de tout perdre pour ce Trésor qui surpasse tous les biens, le Christ ».

Lire la suite

Le sens de la vie

Sœur Marie-Paul de l'Abbaye de Venière parle avec Nathalie et Marie du sens de la vie.

Lire la suite

Enfermée ?!!

 

Nathalie interroge Sœur Marie-Liesse : "est-ce que ce n'est pas trop dur d’être enfermée?" Sœur Marie-Liesse répond en déplaçant la question : qu'est-ce qu'être enfermé ? Et en expliquant que le sens de sa vie est ailleurs.

Lire la suite

Qu'as-tu trouvé à Maumont ?

abbaye-maumont-pourquoi-venirFioretti de paroles de personnes qui ont séjourné à l'Abbaye

Chaque passage ici me ressource totalement et me redonne le courage d'affronter la vie parisienne qui n'est pas toujours facile.

Les sœurs : « même habit, mais niveau caractère, dis donc, il y a de tout » (Paroles de jeunes)

Lire la suite

Les vœux religieux : captivité ou liberté ?

solesmes-cloitreL’obéissance ? Aliénation arriérée ! La chasteté ? Fardeau immoral ! La pauvreté ? Dépendance humiliante ! En faire l’objet de vœux ? Contrainte absurde !

Et pourtant… Depuis deux mille ans, des hommes et des femmes sans nombre ont embrassé la vie consacrée et professé les vœux religieux. À la suite du Christ, encore aujourd’hui, ils connaissent la joie d’avoir tout donné pour son Royaume. Or la joie est-elle signe de servitude ? N’est-elle pas plutôt signe d’une parfaite liberté ? Mieux encore, l’Église, reconnaissant dans les vœux un moyen privilégié d’union à Dieu et de sainteté, approuve et consacre cet état de vie. Or une mère laisse-t-elle captifs ses enfants ? De toute évidence, non. Alors, sont-ils donc vraiment enchaînés ceux que le Seigneur appelle à le suivre de façon radicale ?

Lire la suite

La prière silencieuse...

saintsQu'est-ce que la prière silencieuse...

« Remets ton sort au Seigneur, compte sur lui, il agira.
Sois calme devant le Seigneur et attends-le. » (Psaume 37,5 et 7) C'est une chose simple que la prière silencieuse, c'est la respiration normale des âmes, leur épanouissement surnaturel. La prière est comme une petite graine appelée à devenir un grand arbre. Si l'on a le désir de rencontrer et d'aimer le Seigneur, la prière silencieuse devient alors un élan d'amour, le regard de tendresse d'un amant vers l'aimé ! « Je ne regarde ni loin ni près de moi, je ne regarde que celui que mon cœur aime. » (Marcel Van.)

Lire la suite

L'amour de la Croix...?

La croix

Pourquoi accepter la Croix...?

C'est l'acceptation, instant par instant, de tout ce que le Seigneur peut envoyer. Acceptation, non pas résignation. Il suffit de regarder le monde autour de nous, la souffrance est partout : violence, terrorisme, épidémies, guerres, catastrophes naturelles...

Et pourtant cela ne doit pas cacher ce qui fait la beauté fondamentale de la vie : amour, réconciliation, partage, solidarité, avancées scientifiques et médicales... On ne trouve jamais la vie, la vraie vie, sans souffrance. De même, on ne trouve jamais Jésus, "le plus beau des enfants des hommes" (cf. Ps.45) sans la Croix. « Quant à moi, je ne veux me vanter que de la Croix de notre Seigneur Jésus Christ ; en effet, par la Croix du Christ le monde est mort pour moi et moi je suis mort pour le monde. [...] A l'avenir, que personne ne me cause plus de difficultés, car les cicatrices que je porte sur mon corps prouvent que je suis l'esclave de Jésus. » (Gal 6,14 et 17)

Lire la suite

Pardon et Miséricorde...

fauteuils2Pardon et Miséricorde ...

En français courant, ces deux termes sont parfois synonymes mais cette identification, quoique valable, risque de nous faire passer à côté d'une richesse contenue dans chacun de ces deux mots.

Pardon ...
Le pardon c'est la remise de dette. Dans ce mot il y a le mot « don » et le mot « par » ce qui fait ranger le pardon dans le « casier » de la « grâce », de quelque chose qui est gratuit ; et en même temps, de quelque chose qui vient d'ailleurs dont je ne suis ni maître ni fabricateur. « Notre Père, pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons nous aussi à ceux qui nous ont offensés. »

Le préfixe « par » qui est contenu dans le pardon laisse entendre un pas à faire, une espèce d'effort qui dépend de celui qui donne et aussi de celui qui reçoit le pardon. Le pardon nous est offert mais ce don implique un engagement de notre part !

Lire la suite

Violence au Moyen-Orient

moinette-paix-vEn ce temps de grande violence au Moyen-Orient, est-ce que votre vie n’est pas complètement décalée par rapport à ce qui se passe, enfermée dans un « petit cocon » ?

Non, je ne le crois pas, bien au contraire ! Les hommes n’ont encore jamais perçu, comme aujourd’hui, à quel point nous sommes solidaires les uns des autres à l’échelle planétaire. Internet, en particulier, permet de faire circuler l’information rapidement. Ce qui se passe au Moyen-Orient nous affecte tous. Cependant, si nous sommes lucides, nous devons bien reconnaître que nous sommes tous dépassés par ce qui se passe. La situation est extrêmement complexe. Nous pouvons comprendre, en partie, ces événements mais nous sommes loin d’avoir toutes les clés. Nous pouvons agir au niveau de l’aide humanitaire pour les minorités religieuses de ces régions (chrétiens, yézidis) en sensibilisant l’opinion, en donnant de l’argent, il faut le faire, c’est indispensable et vital. Mais reconnaissons-le, devant une telle situation, nous nous sentons impuissants. Impuissants à agir pleinement, impuissant à comprendre complètement. Cela ne veut pas dire qu’il faut renoncer à comprendre et à agir, bien sûr !

Lire la suite

Pourquoi le silence ?

solesmes-oraisonLe premier mot de la Règle de Saint Benoît c'est : Écoute. Le moine est celui qui écoute et celui qu'il écoute c'est Dieu. Dieu en effet parle à tous les hommes, sans se lasser. Il s'adresse à chacun dans son cœur, c'est la voix de la conscience, ou encore par la beauté de sa création. Qui n'a jamais admiré un coucher de soleil en été ou, dans le calme de la nuit, un ciel étoilé ? « Les cieux racontent la gloire de Dieu » (Psaume 18) Pour le croyant, Dieu parle aussi par les Écritures, sa Parole révélée dans la Bible et incarnée dans Jésus-Christ, et par la voix de l'Église, la mère qui nous a engendrés par le baptême.

Lire la suite

Qu'est-ce que discerner ?

solesmes-discernerD'après son étymologie latine, ce mot signifie séparer, reconnaître, établir une distinction entre telle chose et telle autre.

Prenons, pour comprendre, l'image de l’alpiniste. Son but est d'arriver au sommet de la montagne. Comment y arriver ? À vue d’œil ? Au flair ? Au « on verra bien » ? Au « inutile de perdre du temps à réfléchir, je fonce » ? Quel alpiniste oserait se lancer dans l'aventure périlleuse d'une ascension avec de pareilles dispositions ?
N'est-il pas plus sage qu'il s'asseye au pied de la montagne et qu'il examine les solutions qui se présentent à lui ? Ce qu'il se dit alors correspond à peu près à cela : Je peux aller tout droit avec le risque de rencontrer de nombreux passages escarpés ; ou alors, je peux faire des détours, le chemin sera sans doute plus long mais moins rude ; ou encore, vue la difficulté, je préfère m'en remettre à un guide plus expérimenté que moi.

Lire la suite

Dans mon choix, suis-je libre ?

croisée-des-cheminsChoisir en vérité et librement, est-ce possible ?

Qu'est-ce qu'être libre ? C'est d'abord reconnaître ce qui me permet d'être moi-même en vérité, ce qui construit mon être profond, créé par Dieu, et d'en réaliser l'accomplissement. La liberté n'est pas la possibilité de faire tout et n'importe quoi, c'est la possibilité de faire ce qui construit ma personne d'enfant de Dieu, d'atteindre le but de mon existence, selon les grâces propres que j'ai reçues de Dieu, et de ma nature. Ce n'est pas en ayant la possibilité de dire oui ou non à l'ange de l'Annonciation que Marie a été libre, c'est en répondant oui que Marie a accompli un acte de liberté, a pleinement été libre, même si elle était sous la mouvance de l'Esprit Saint, ou plutôt parce qu'elle était sous la mouvance de l'Esprit Saint. Notre liberté n'est-elle pas de nous laisser agir par l'Esprit saint ? Car "là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté" (2 Co 3, 17) En effet, l'Esprit nous libère...

Lire la suite

La mort : peut-on en parler ? à l'Abbaye de Maumont

mort-cimetiere-abbaye-maumontLa mort ?... avec soeur Marie-David

Est-ce plus facile d'approcher de la mort quand on est religieuse ? En prononçant ses voeux de stabilité, soeur Marie-David, comme toutes les moniales de l'abbaye de Maumont, s'engage à vivre toute leur vie au monastère, jusqu'à la mort. Une réalité humaine que la foi permet de vivre comme un passage, une rencontre avec un Dieu "qui nous attend". Des propos recueillis par Béatrice Soltner, le 29 Mars 2013.
fichier audio ci-dessous (5min44)

Lire la suite

La vie monastique, une vie dans l'Esprit ?

Lire la suite

Choisis la vie à l'Abbaye de Maumont

seringa-abbaye-maumont-la-vieComment choisir la vie ? ... ou le combat spirituel

"Des choses qui nous tirent vers le bas il y en a beaucoup, mais il y a aussi tellement de choses à recevoir... !" Choisir la vie, les pensée qui font vivre, les actions qui font se tourner vers la vie... Vivre le combat spirituel c'est voir les forces contraires se faire face à l'intérieur de soi : des pulsions de vie et des pulsions de mort. Pour nous éclairer sur la question, soeur Mechtilde, une jeune moniale, répond à Béatrice Soltner, en direct sur RCF.

fichier audio ci-dessous (durée 10 min)

Lire la suite

Dire oui au Christ...

Christ monastère la paix notre dameDire oui au Christ, lui consacrer sa vie dans un monastère… Utopie ?

- Non ! Après 2 ans, 10 ans, 50 ans de vie monastique …
L’Amour de Dieu comble les faims.

 

Lire la suite

Dis-moi : qu'est-ce qui fait ta joie ?

cierge-pascal-abbaye-maumontLa joie, avec soeur Nathalie sur RCF

Au matin de Pâques, les chrétiens éprouvent une vraie joie car l'amour a triomphé. Mais la joie est grave car les blessures du Christ ne sont pas effacées, on n'oublie pas la croix. Soeur Nathalie répond aux questions de Béatrice Soltner sur RCF ce dimanche dePâques 2013.

Pour écouter cet interview, voir ci-dessous.
durée 13min13s ; fichier audio 12.2 Mo

Lire la suite

Accueillir celui qui vient à l'abbaye de Maumont

La Vierge Marie accueille à l'abbaye de MaumontComment accueillir celui qui vient ? à l'abbaye de Maumont

Quand je pense à ce mot singulier de l'accueil, j'entends en moi l'écho d'une condition : si tu veux vivre l'accueil, prépare-toi à te rendre vulnérable à l'imprévu ; accepte d'être surpris, déconcerté, un peu dépouillé, et finalement heureux, car tu ne sais pas à l'avance ce qui va se passer. Essaie de ne rien programmer de l'instant désiré. Histoire de laisser germer ce qui est prêt à s'ouvrir. Comment expliquer cette impression d'inconnu et de nouveauté, qui rend la rencontre authentique ?

Lire la suite

Pourquoi vient-on à l'Abbaye de Maumont ?

accueil hotellerie abbaye de Maumont Pourquoi vient-on dans un monastère ?
- Pour réviser mes examens...dans un lieu où je ne serai pas dérangé par mes occupations habituelles.

- Pour trouver le silence... faire un break

- Pour prier... pour une retraite... Pour prendre un temps de recul... Pour retrouver la paix...

Lire la suite

La vocation, c'est pour qui ? (Abbaye de Maumont)

amour-vocation-abbaye-de-maumont

La vocation, c'est pour qui ?

- La vocation, ce n'est pas que l'appel à être prêtre, moine, religieux. Le mariage est aussi une vocation.

- Pour tous ! Tout le monde est appelé au bonheur, chacun a son chemin.

- Répondre à sa vocation, c'est devenir une personne libre, responsable, solidaire de ses frères en humanité.

Lire la suite

Discerner l'appel

Réveil pour matinesComment discerner un appel à la vie monastique ?

Nous suivons aussi le grand critère de discernement de saint Benoît (incroyable sagesse qui date de plus de 1500 ans et qui est toujours d’actualité !) : « On examinera si c’est vraiment Dieu qu’il cherche ». Parfois, en effet, il se peut que ce ne soit pas véritablement Dieu que cherche le candidat, mais ce sont seulement les « choses de Dieu » qui l’attirent, c’est-à-dire : le chant grégorien, la beauté du cadre, une communauté jeune et joyeuse, une vie calme et régulière, etc. tout cela est précieux, ce sont des moyens qui aident à s’élever vers Dieu, mais ce n’est pas Dieu. Ce n’est donc pas un motif assez puissant pour se lancer dans la grande traversée, c’est-à-dire pour durer toute une vie dans le cloître.

Lire la suite

S'engager dans la vie monastique

ChristComment devient-on moine ?

Nous veillons à mettre en pratique le conseil de Saint Benoît : ne pas accorder facilement l’entrée aux candidats qui se présentent, et les avertir « des choses dures et âpres par lesquelles on va à Dieu » sur le chemin de la vie monastique. Il ne s’agit donc en aucun cas de jouer une certaine séduction. D’ailleurs les jeunes, du moins ceux qui ont une forte personnalité, détestent cela. Ils ont plutôt soif d’absolu et sont davantage attirés lorsqu’on leur parle du caractère austère et radical de notre vie… qui est source d’une joie très profonde.

Lire la suite

Les moines ne servent à rien

barroux-questions-reponses-lectioÀ quoi servent les moines ?

Combien de fois cette interrogation a-t-elle retenti à nos oreilles ? Eh bien, ayons le courage de répondre : ils ne servent à rien. Même pas à amasser derrière leurs murs les trésors de la civilisation. Ils n’y ont jamais pensé vraiment. Ils se savent profondément étrangers aux préoccupations du siècle. Les moines ne servent à rien. Ils servent Quelqu’un.

Lire la suite

Heureux ?

A l'occasion de la St Benoît le 11 juillet, La congrégation des Bénédictines de Notre Dame du Calvaire propose une vidéo sur Heureux ?

 

Retrouvez sur leur site des pistes pour aller plus loin... En savoir plus sur la congrégation :

Lire la suite

Prier ? pourquoi ? Comment ?

croix de l'église abbaye de MaumontPrier ?

« J’ai faim, j’ai soif, j’ai mal, j’attends…la prière commence comme ça.
Si j’ai tout et suis gavée ou si je m’interdis d’avouer ma souffrance alors je triche et je dis qu’il n’y a pas de Dieu, qu’il n’y a pas de place pour lui dans mon hôtellerie.
Mais quand on devient vrai, quand on se détend, on le dit par des paroles tellement simples qu’elles nous étonnent, et tellement belles qu’elles allument dans notre cœur et dans les yeux de qui nous aime un souffle neuf.

Lire la suite

Une grande aventure...

moinette-en-marcheRester toute sa vie au même endroit, est-ce que ce n'est pas terriblement ennuyeux !

Le jour de notre profession monastique, nous faisons une promesse de stabilité. Il s'agit d'une promesse propre à la Règle de saint Benoît. Nous nous engageons à rester toute notre vie dans cette communauté et dans ce lieu. En faisant ce vœu qui engage toute notre vie, nous commençons un grand voyage !

Lire la suite

Une histoire unique...

christ-06Comment savoir si on est appelé à la vie monastique?

Pour discerner un appel quel qu’il soit, il est nécessaire de prendre le temps de se poser, de s’interroger, de prier, de se faire éclairer. Engager toute sa vie est un acte important.
La vie monastique se caractérise par un désir intense de suivre le Christ, de l’aimer, de vivre avec Lui, en Lui, de fonder sur Lui toute son existence dans une vie de prière, de louange, d’intercession pour les hommes.

Lire la suite

La vie fraternelle

communaute des bénédictines de VenièreEst-il facile de vivre ensemble ? Est-ce que vous vous disputez quelquefois ?

Nous sommes une quarantaine de Sœurs de tous âges, de toute origine sociale, de diverses cultures, qui vivons ensemble 24h sur 24. Les heurts sont inévitables ! C’est plutôt signe de bonne santé ! Nous ne sommes pas toutes coulées dans un même moule ! Nous avons chacune notre personnalité, notre sensibilité, notre manière de voir, de comprendre les situations. La vie fraternelle est un chemin qui se construit jour après jour qui nous oblige à changer, à modifier nos façons de voir, non forcément pour les abandonner mais pour devenir capable d’accueillir notre Sœur dans sa différence, de la respecter, de l’apprécier.

Lire la suite

La Prière, c'est le coeur qui prie

La prière | Venière  Est-il possible de prier toute la journée ? 

La prière c'est la respiration du coeur profond. Vous respirez toute la journée avec vos poumons, vous n'avez pas  besoin d'y réfléchir, vous continuez même à respirer la nuit. De la même façon, la prière, c'est le coeur qui prie, qui respire Dieu, c'est l'Esprit-Saint qui insuffle cette prière dans le coeur.
Les offices, répartis tout au long de la journée, la prière silencieuse, la méditation de la Parole de Dieu nous aident à revenir à notre coeur, à le nourrir de la vie même de Dieu. Et c'est ainsi que, par exemple, même si la tête est concentrée sur ce qu'elle doit faire dans le travail, le coeur demeure en prière et notre vie est habitée par la prière continuelle.

Lire la suite

Et le bonheur ? petite réponse de l'Abbaye de Maumont

tarot-bonheur-abbaye-maumontEt le bonheur ?

- C'est avant tout de se savoir aimer, de découvrir qu'il est possible d'aimer.

- Arrêter de courir après la réussite, après des rêves... Goûter le moment présent.

- La conviction que je ne serai jamais déçue de Dieu.

Lire la suite

La vie commune, c'est facile ? à l'Abbaye de Maumont

jeux-fraternels-abbaye-maumont La vie commune, c'est facile ?

- A partir de deux, la vie, ça se complique... Soeur Ghislaine

- Comme une vie de couple, ça se construit jour après jour.

Lire la suite

Comment Prier ?

vie monastique - prier à notre dame d belloc en aquitaineEst-ce que c’est difficile de prier ? Comment faut-il s’y prendre ?

Il est plus difficile de prier 10 minutes tous les jours que de travailler 10 heures par jour. C’est en priant qu’on devient priant. Il faut commencer et persévérer.

Lire la suite

L’absence de relation sexuelle

vie monastique - Jésus de Nazareth - notre dame de BellocComment vivez-vous l’absence de toute relation sexuelle ? Est-ce que ce n’est pas contraire à la nature ?

Bien sûr, nous sommes traversés par le pulsionnel, entre autre sexuel, mais le bonheur d’un accroissement d’humanité consiste –t’il à se laisser aller en ce flux obscur ou à l’orienter peu à peu vers un plus d’humanité, de découverte de l’amour attentif à l’autre. La quête d’un tel bonheur implique un dépassement des frustrations inévitables pour faire alliance et accueillir le bon et le beau habitant l’autre, que ce soit dans le mariage ou le célibat consacré.

Lire la suite

Se Couper du monde

vie monastique - se couper du monde à notre dame de bellocEst-ce que vous n'êtes pas plus ou moins coupé du monde, en étant dans cet endroit isolé ? Est-ce qu'il y a une raison à cette mise à l'écart ? Ce n'est pas une fuite du monde d'une certaine manière ?

Coupé du monde ? Oui et non : mise à l’écart d’une vie qui n’en n’est pas une (course à l’argent, à la réussite), fuite des compromissions, de l’oubli de l’essentiel, de passer à côté finalement de la vraie vie ; coupure d’un monde qui n’est pas la vérité, qui n’est pas la solidité du vrai, coupure de la vanité, de l’éphémère : oui absolument et sans regret.

Lire la suite

Questions / réponses des bénédictines d'Urt

vie monastique - bénédictine d'urtSomme toute, vous êtes enfermées ! comme dans une prison ! et à vie par-dessus le marché !

Ce n’est pas sous l’angle d’un « enfermement à vie » dans un même lieu que je regarde ma vie. J’y vois une mystérieuse attirance vers Dieu, une histoire d’amour avec le Seigneur Jésus.

Je suis venue librement pour répondre à un appel intérieur. 40 ans après, je suis de plus en plus convaincue que Dieu seul peut me combler en vérité et en profondeur.

Lire la suite

1
0
0
s2smodern