• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye d'Oriocourt

Réveiller le monde : ma participation au Congrès des jeunes consacrés Rome septembre 2015

oriocourt rome 06Il m'a été donné une grande joie : participer au Congrès des jeunes religieux et religieuses à Rome du 15 au 19 septembre 2015. Le thème, très porteur, était : réveiller le monde.

Je suis vraiment très contente de ce que j'ai vécu durant cette rencontre internationale. Beaucoup de richesses reçues.

Nous avons eu une audience avec Le Pape François. Il m'a touchée par sa simplicité. Il nous a parlé de son premier appel. Il nous a dit que

le Seigneur était proche de lui dans les moments durs et obscurs même dans le péché. C'est un encouragement fort qui me porte aujourd'hui encore.Il nous a dit aussi «parler mal de l'autre en son absence», c'est être "terroriste": ça fait réfléchir!

Nous étions plus de cinq mille jeunes consacrés venant de plus de cent pays, appartenant à plus cinq cents congrégations, réunis pour réfléchir ensemble sur la vocation, la vie fraternelle, la mission.(photo:la casquette verte reçue le premier jour est un "signe de reconnaissance" et nous protège du soleil romain!)oriocourt rome 04

Je vous partage quelques convictions fortes reçues qui m'accompagnent et m'aident au jour le jour :

Jésus-Christ au centre de notre vie :

"Pour réveiller le monde il faut qu'il y est Jésus-Christ au centre de notre vie. Nous devons être comme le vin nouveau qui crée les outres neuves de la vie consacrée (Pape François). Nous pouvons dire que les jeunes consacrés sont le vin nouveau dont parle l’Évangile, s'ils sont vraiment disciples de Jésus et de leurs fondateurs. L’Évangile sera toujours un vin nouveau, il ne pourra jamais vieillir. Ce vin c'est Jésus, c'est lui qui est au centre de tout, c'est lui qui pourra nous donner du goût.

Suivre Jésus en communauté :

Jésus a fixé son regard sur nous et Il nous a aimés et Il nous a appelés à partager sa vie et sa mission. Nous devons le suivre ensemble, en communauté ; même l'ermite a besoin de sa communauté. Il est nécessaire de refaire l'outre de la communauté, nous ne pouvons pas témoigner de l’Évangile, ni d'un charisme si nous ne sommes pas en communauté. Nous avons besoin de la dimension communautaire et sommes invités à trouver les raisons plus profondes pour vivre en communauté. Celui qui fuit la communauté ne pourra jamais être un bon consacré. Nous devons chercher la oriocourt rome 02relation avec l'autre. Dans la communauté il faut permettre à chacun de communiquer, mais aussi d'écouter l'autre.(photo:avec des soeurs coréennes rencontrées... vu que nous n'avions pas de langue commune, nous avons parlé le langage du coeur !)

Ne pas nous fermer sur nous-même: mettons nous en marche !

Dieu n'est pas fermé sur lui même, il vient sans cesse à notre rencontre. Il y a des communautés qui sont tellement fermées sur elles-mêmes qu'elles n'ont personne à s'occuper et finissent par ne s'occuper que d'elles-mêmes ! Nous devons avoir le courage de changer notre attitude : ne pas rester là à dire: « nous avons toujours fait comme ça » ! Non ! Il faut changer notre attitude. La vie consacrée est d'aller vers les plus pauvres, là où il y a les plus faibles. Donc c'est le moment de prendre des décisions. Mettons nous en marche. Écoutons Dieu là où la vie nous réclame.

Marie, Mère de consacrés, aide-nous à mettre en pratique tous les enseignements reçus et obtiens-nous de ton fils le don de la fidélité. Amen

Sœur Lætitia

1
0
0
s2smodern