• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye d'Oriocourt

70 ans de Profession religieuse et 7 roses sur la même tige !

oriocourt sr Myriam 15 09 06 bis

En cette année de la vie consacrée, j'ai eu la joie de fêter le 8 septembre, en la fête de la Nativité de la Vierge Marie mon Jubilé de 70 ans de Profession religieuse et de célébrer les 70 ans de fidélité et de bénédictions du Seigneur qui n'a cessé de me combler. J'avais déjà 20 ans de Profession chez les Sœurs du saint Nom de Jésus et de Marie au diocèse de Besançon où j'ai été parfaitement heureuse. Puis j'ai demandé à venir à Oriocourt en Lorraine parce que je désirais une vie plus contemplative. Après y avoir vécu 50 ans, je suis donc arrivée à 70 : que Dieu soit béni.

La journée du Jubilé a commencé par une belle Eucharistie au cours de laquelle j'ai renouvelé mon engagement en chantant avec mes Sœurs le Suscipe (chant de Profession selon saint Benoît:  "Reçois-moi, Seigneur, selon ta parole, et je vivrai, et ne me confonds pas dans mon attente." Ps  118,116). À midi, nous avons eu un bon repas communautaire, mais le meilleur c'est une délicatesse du Seigneur qui a fait pousser, pour mon bouquet au réfectoire, sur un de nos petits rosiers une tige qui portait à elle seule 7 roses jaunes bien épanouies (et un bouton) pour ce jour-là et qui sont restées belles 15 jours. Il n'y a que lui qui puisse faire ça, j'en ai été éblouie. Puis j'avais reçu d'une Sœur amie un poème écrit pour moi et qui m'a profondément émue. Le voici :

Chère Sœur Myriam

Puisses-tu entendre en ce jour

Ton Dieu qui t'appelle par ton nom:

Viens ma bien aimée, sors à ma rencontre.

Puisses-tu voir l'Amour

Traverser ta vie pour s'y établir

Et en faire avec toi une histoire sainte.

Puisses-tu reconnaître les pas de l'Époux

Et te tourner vers lui sans crainte afin qu'il te porte

Le doux et délicieux baiser de sa bouche.

Puisses-tu moduler et chanter les oui fragiles et courageux

Danser ton quotidien au rythme de la musique

Que Dieu te fait entendre pour ta joie et son bonheur.

Que ce jour de ton Jubilé soit le premier du reste de la vie

Qu'il soit jour de noces : toi en Lui et Lui en toi.

Que Justice et Amour s'embrassent dans ta vie, dès le lever du soleil.

Quinze jours après ce jour mémorable je suis partie à l'Abbaye de Faremoutiers, monastère EHPAD, à cause de mon âge et de mon état de santé. Cette décision difficile fut prise après un long temps de réflexion en communauté et je l'ai acceptée. Après avoir entendu dans mon cœur la parole que Dieu avait dite à Abraham : « Quitte ton pays, ta parenté et va dans le pays que je te montrerai » (Genèse 12). J'ai rejoint Sœur Marie Maur qui y vit depuis deux ans. J'y suis et je rends grâce pour tout. Nous pouvons continuer notre vie monastique avec les adaptations et le personnel nécessaires à notre état. Bien entendu ma communauté reste toujours présente dans mon cœur et ma prière.

Soeur Myriam 

1
0
0
s2smodern