• Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus

Carmel de Nevers

ARRÊTS sur IMAGES : Dieu m’aime tel que je suis...

pâquerette« Ne crains pas... »
« Vois, donc, je t’ai gravé sur les paumes de mes mains. » Is. 49, 16

« Ne crains pas, car je t'ai racheté,
je t'ai appelé par ton nom: tu es à moi. » Is. 43, 1
« Tu comptes beaucoup à mes yeux...
tu as du prix et moi, je t’aime... » Is. 43, 4

christ et pierre« Ne crains pas... »
« Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle nourrit, cesse-t-elle de chérir le fils de ses entrailles ?
Même s’il s’en trouvait une pour l’oublier, moi, (dit le Seigneur,) je ne t’oublierai jamais. » Is. 49, 15

« Ne crains pas... »
« Je suis le Seigneur, Dieu de tendresse et pitié, lent à la colère,
riche en grâce et en fidélité... » Ex.34, 6

« Ne crains pas... »
« Si tu traverses les eaux, je serai avec toi, et les fleuves ne te submergeront pas.
Si tu passes par le feu, tu ne souffriras pas, et la flamme ne te brûlera pas. » Is. 43, 2

« Ne crains pas... »
«Ne crains pas, car je t'ai racheté, je t'ai appelé par ton nom: tu es à moi.»
« Car les montagnes peuvent s'écarter et les collines chanceler,
mon amour ne s'écartera pas de toi, mon alliance de paix ne chancellera pas.. » Is. 54, 10

 

CONFIANCE...

« Je ne puis craindre
un Dieu
qui s’est fait pour moi
si petit…
je l’aime !...
car Il n’est qu’amour
et miséricorde ! »

« Oui, je le sens, même si j’avais sur la conscience tous les péchés qui se peuvent commettre, j’irais le cœur brisé de repentir me jeter dans les bras de Jésus, car je sais combien il chérit l’enfant prodigue qui revient à Lui.. »

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, de la Sainte Face

Que rien ne te trouble,
Que rien ne t’effraie ;
Tout passe ;
Dieu ne change pas,
La patience obtient tout ;
Celui qui a Dieu ne manque de rien.
Dieu seul suffit.

 

MERCI.... MAGNIFICAT...

Bon Jésus, tu as tellement bien su te débrouiller
pour me rendre amoureuse de toi ...
débrouille-toi encore avec les jeunes de notre temps
pour leur donner le goût de te suivre ...
« Tout ce que vous demanderez au père en mon nom,
il vous l’accordera.. »

 

INTERCESSION

Qu’il te plaise qu’en cette année de la Miséricorde,
ton Eglise fasse une pêche miraculeuse de chercheurs de Dieu
et d’ouvriers de l’Evangile.
Toi, mon Epoux si fidèle,
accorde-moi de porter ce fruit en toi pour mes 72 ans de vie religieuse.
Dans la joie, je te remercie à l’avance.

Sœur Thérèse

 

ÉMERVEILLEMENT

« ....tu es une merveilleuse histoire de miséricorde.. » ces mots d’un ami- prêtre,
à la veille de ma profession solennelle au Carmel, résonnent toujours dans mon cœur,
16 ans après, avec autant de force et de bonheur ...!
... ils ne cessent, aujourd’hui, d’être pour moi,
le secret et « le cadeau » de ma vie...
... et pas seulement de ma vie, mais de notre vie... de toute vie...

Enfant, pourtant, c’était bien trop beau pour être vrai !
Passe encore qu’il aime tous les hommes !
Il est AMOUR, il ne peut donc pas ne pas aimer... je le savais avec ma tête...
et pour les autres... mais pour moi... !
Impossible de dire combien d’années, il a fallu, pour que mon cœur puisse s’ouvrir
au murmure secret de son amour pour moi..
... 30 ans... peut-être... je me souviens qu’instit. dans une école catho., je disais et répétais à mes élèves en grandes difficultés scolaires, familiales... sociales : « n’aie pas peur, Jésus t’aime, comme tu es... »
Invariablement, je m’entendais me dire intérieurement : « tu leur dis ce que toi, tu es incapable d’accueillir pour toi.. »
Mais, je le disais, comme si je le croyais... et peut-être, était-ce vrai, comme inscrit, au plus secret de moi... beaucoup plus profondément que ce que je pouvais percevoir dans ma vie quotidienne...

Alors, quelle joie, quand, à l’orée d’un long chemin de libération... s’est offert aux yeux de mon cœur, toute la sollicitude, la bienveillance, la présence de son amour sur ma vie... depuis toujours !
Quel émerveillement de découvrir... qu’à travers même, mes replis, mes difficultés, ma misère... mon péché, il s’était frayé un chemin pour rejoindre les miens et être en moi... présence d’amour et de tendresse au plein cœur d’une situation sans issue à vue humaine..
Sœur Christiane

« Ne crains pas... »

Tu es mon fils unique, ma fille unique, en qui j’ai mis tout mon amour...


INVITATION

« Va revoir tes roses, dit le renard au Petit Prince,
tu comprendras que la tienne est unique au monde.
Tu reviendras me dire adieu et je te ferai cadeau d’un secret...

Adieu, dit le renard. Voici mon secret. Il est très simple :
on ne voit bien qu’avec le cœur.
L’essentiel est invisible pour les yeux...
C’est le temps que tu as perdu

pour ta rose qui fait ta rose si importante...
Tu deviens responsable pour toujours
de ce que tu as apprivoisé... »

Antoine de Saint-Exupéry

INVITATION

Dieu m’aime comme je suis ! ... ?
Si tu veux ! Prononce cette phrase à voix haute,
pense à ce qu’elle dit et laisse descendre en toi ces mots.
Dieu t’aime comme tu es, c’est VRAI ... et ça n’a pas de prix !
Repense à ta journée à la lumière de cette phrase,
tu y découvriras sans doute le passage de Dieu...
il t’aime et te le dit sans cesse dans les petits riens du quotidien.
Sœur Isabelle

 

S’il te plaît, laisse-moi t’apprivoiser...

écureuil

0
0
0
s2sdefault

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.