• Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire

Monastère Sainte Claire

Dieu... Amour ? Dieu m'aime, moi ? Impossible

feuÊtre aimée... Comment croire que c'est possible alors que tous mes camarades de collège me rejetaient, me méprisaient, sans que je ne sache pourquoi ? Quelle douleur ! quelle souffrance ! Être seule dans la cour de récréation, être seule lorsque des travaux de groupe sont demandés, être sur le banc de touche à chaque fois qu'en sport, il y a un exercice en binôme...

Être aimée... Comment le croire alors que mes parents, visiblement, d'après ce que je voyais et pensais, ne percevaient pas ma souffrance ? Et que dire des profs qui, eux, voyaient mais ne faisaient rien ?

Être aimée... Comment pourrais-je m'aimer moi-même si personne ne me montre que je suis aimée ? Je me considérais comme la moins aimable des personnes qui existent au monde, puisque personne ne m'aimait ! Que de pleurs, le soir, dans mon lit... Que d'idées noires ruminées en boucle, à longueur de jour...

Puis les années-lycée sont arrivées, avec un changement heureux d'établissement scolaire et enfin des amis. Mais le mal-être demeurait, la blessure était profonde, les questions sans réponses sur ce que j'avais vécu au collège ne cessaient de revenir... La timidité maladive avait fait son apparition... Le suicide m'a traversé tant de fois l'esprit...

Et puis, j'ai découvert, petit à petit que, si j'avais survécu à toutes ces années difficiles, si je n'avais pas fait le pas de la tentative de suicide, si j'avais découvert dans la musique et dans l'apprentissage de l'italien des sources de passion et de joie, si l'aumônerie était devenue un lieu (le seul ?) où je me sentais vraiment bien, c'est qu'il y en avait un qui, lui, m'avait toujours aimée, de toute éternité, même si je ne le voyais pas. Petit à petit, j'ai cru en ce Dieu qui, malgré moi, a toujours été à mes côtés et qui, l'air de rien, était bien là, qui n'avait jamais lâché ma main et qui me guidait, même durant ces années noires.

Quelques années plus tard, étudiante, un soir, en méditant avec un groupe de jeunes sur l'histoire de la tempête apaisée (Marc 4,35-41), dans le silence de la prière, j'ai entendu une petite voix intérieure monter dans mon cœur, et me dire : "Dieu t'aime et il est dans ta barque !". Je ne m'y attendais pas. Un grand feu m'a alors brûlé de l'intérieur et cette conviction d'être aimée de Dieu - malgré mes peurs, mes blessures, ma timidité maladive, mon incapacité à oser entrer en relation avec les autres, mon péché et tout ce qui m'inhibait - est montée crescendo. L'envie de crier au monde entier "Dieu t'aime et il est dans ta barque !" est devenu de plus en plus fort, jusqu'à devenir irrépressible. L'envie d'ouvrir la fenêtre de ma chambre, et de le crier, ce soir-là, à pleins poumons, m'habitait, me brûlait de l'intérieur... A 23h, je ne l'ai pas fait... Mais cette phrase et ce feu ne m'ont jamais quittée.

Comment, par toute ma vie, témoigner de cet Amour de Dieu pour chacun, pour chacune ? Comment témoigner que, si Dieu m'a aimée de toute éternité et qu'il m'aime encore, moi, la plus pécheresse de ses créatures (c'est vraiment ce que je pensais adolescente et jeune adulte), c'est qu'il ne peut qu'aimer chacun de son Amour inconditionnel et infini ? Comment partager ce feu et l'allumer dans le cœur de ceux qui m'entourent ?

Aujourd'hui encore, toutes ces questions continuent de m'habiter... Alors, je fais ce que je peux, au quotidien, pour en témoigner, dans ma vie toute simple de clarisse à Nantes, avec ce que je suis... Souvent avec des ratés, mais sûre que le Seigneur, ce Dieu-Amour, est bien là et que Lui, Il agit à travers moi, à travers ce que je suis, même à travers mes faiblesses et mes incapacités. 

0
0
0
s2smodern
  • nantes-claire-accueil1
  • nantes-claire-accueil2
  • nantes-claire-accueil3
  • nantes-claire-accueil4
  • nantes-claire-accueil5
  • nantes-claire-accueil6
  • nantes-claire-accueil7
  • nantes-claire-accueil8

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.