• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye Notre-Dame de Maylis

Présence à Dieu, aux autres, à soi...

Témoignage de Camille, 25 ans, Retraite Faire le Point 2018 

CamilleC FLP2018« Faire le point » : thème de la retraite, et bien ce que j'ai pu faire cette semaine, en particulier pendant cette belle balade entre les églises environnant Maylis. Le Seigneur, que j'attendais surtout au cours d'une manifestation sensible, ne pouvait me faire plus beau cadeau d'anniversaire que me donner à contempler sa présence fidèle, à chaque instant, au cours des 25 dernières années (amitiés reçues, moments partagés, grâces obtenues, etc.) Rien de tel pour louer Dieu, réchauffer ma foi parfois endormie et ranimer mon espérance : les années à venir promettent d'être belles !

C'est aussi la joie d'une vie fraternelle que j'ai savourée tout au long de cette semaine : présence discrète et vraie de chacun à travers de petites attentions, un sourire ou un regard, au détour d'une belle discussion ou d'un instant partagé (je garde un souvenir impérissable du lever de soleil, attendu sans un bruit, en haut du clocher de Maylis !), et dans la prière les uns pour les autres. Dieu parle bel et bien à travers nos frères, comme cela nous avait été annoncé en début de retraite ! J'ai été pourtant dubitative un court moment à mon arrivée à l'abbaye, ayant fait récemment l'expérience d'une retraite en silence, et bien décidée à vivre "tranquillement" cette nouvelle retraite dans une relation duelle avec Dieu...

Et le Seigneur n'était pas au bout de ses surprises ! Je Lui avais demandé de parvenir à m'aimer comme Il m'aime, ce à quoi Il a répondu en me montrant certains talents qu'Il a déployés dans ma vie. Mais surtout, Il m'a fait comprendre que c'était aussi dans mes faiblesses qu'Il m'aimait, tout simplement, telle que j'étais. L'intervention du père abbé sur ce sujet, à la toute fin de la retraite, m'a été d'une grande aide. Elle m'a permis de davantage considérer l'amour comme une chose qui se reçoit plutôt qu'elle ne s'achète à l'aide d'un idéal de perfection recherché...

0
0
0
s2sdefault

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.