5 jours avec les soeurs de Maumont

groupe SaujonChez nous,quand vous dîtes "abbaye de Maumont", les visages s'illuminent, particulièrement ceux des jeunes qui ont partagé la vie des soeurs. Des soeurs ? Des vraies soeurs, avec l'habit noir, le voile, les offices six fois par jour ? Oui, des vraies soeurs ! Comme des soeurs avec qui on discute, on rit, on grandit.

Revenons un peu sur l'expérience que nous avons vécue.. "Nous", c'est un groupe de jeunes de 14-16 ans. Nous sommes sept. Nous habitons aux alentours de Saujon et Cozes, en Charente-Maritime. Nous sommes heureux de nous retrouver tous les mois à l'aumônerie. 
Nous avons commencé les vacances d'été par 5 jours de retraite à l'abbaye de Maumont. Se mettre en retrait, ce n'est pas forcément vivre 5 jours de désert, de silence, sans voir personne, sans partager. Pour nous, cela a été tout le contraire. 



Le mot "accueil" n'a rien de dépassé à Maumont. Soeur Anne-Sophie ne tient pas l'hôtellerie... elle nous a ouvert les bras et offert son sourire. Elle nous a laissés libres de participer aux offices, d'échanger ou de rester silencieux. Elle ne nous a rien imposé mais elle nous a offert des choix.

A Maumont, la vie est rythmée par les offices ( dès 5h30 pour les plus courageux). Six fois par jour, nous descendions à l'église pour chanter les psaumes avec les soeurs. Ces chants nous apaisent, particulièrement le soir, quand ils s'unissent à la Kora.
Avec les soeurs nous avions imaginé un programme sur le jardin. Le jardin dans le verger et le jardin dans la Bible. Chaque matin, nous avons retrouvé les soeurs Marie-Joseph, Françoise et Mechtilde. Nous sommes entrés en clôture, dans les murs de l'abbaye. C'était une heure privilégiée où nous avons partagé le travail quotidien des moniales, tout d'abord en silence, puis rapidement dans l'échange. Elles étaient heureuses de nous montrer les gestes pour tailler et attacher les framboisiers ou bien de nous interroger sur nos vies. 
Chaque après-midi, Soeur Marie-David, Soeur Françoise et Soeur Nathalie nous guident dans les jardins de la Bible. Avec fraîcheur, elles redécouvrent les textes de la Genèse, du Cantique des Cantiques et de l'Evangile de Jean. Chacun - jeune, animateur ou moniale- s'exprime librement et éclaire le texte de son interprétation. Cette expérience nous a donné envie d'ouvrir la Bible plus souvent.
Même Mère Benoît, la Mère Abbesse, a trouvé un moment pour partager son expérience et répondre à nos questions sur la vie monastique. Nous repartons le coeur gros. Le coeur gros mais chargé d'AMOUR et de FRATERNITE, de partage et de sourires. Nous avons vécu 5 jours de leur quotidien. Elles nous ont accueillis comme des soeurs et nous les quittons en nous promettant de nous retrouver à Maumont l'an prochain.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.