• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Dieu proche ! Trop proche ? Pas assez proche ?

ciel-traversé-abbaye-maumontPartager à partir de ce thème est une ouverture formidable pour livrer ce qui peut être le plus vrai d’une vie consacrée. J’aime souvent à dire que, pour moi, Dieu est un « . », un « ! », un « ? » et des « … ».

    Je peux l’exprimer autrement à partir de la découverte faite il y a quelques années déjà que Dieu n’est pas évidEnt, mais évidAnt, celui qui me vide de tous mes a priori pour dynamiser la marche. Ceci dit, tu peux comprendre que la présence de Dieu pour moi est bien réelle Elle relève de l’expérience qui prend bien des aspects et n’est jamais monotone.

     Avec Dieu, les surprises sont assurées !

   Après trente ans de vie monastique, je peux affirmer, avec pleine assurance, que Dieu est une Présence. Oui, quelqu’un, et non une idée. Dieu se fait Présence. Dieu se veut Présence, sans jamais s'imposer. Simplement en se proposant. Ce que je lis dans la Bible, où il se révèle Parole de vie, je le découvre, effectif, dans mon existence humaine. Si le moine « cherche Dieu », ce n’est pas parce qu’il l’aurait perdu. C’est parce que Dieu s’offre à son désir de vie, comme un appel à dépasser ce qui le retient à l’étroit. Saint Benoît se fait maître de sagesse quand il parle peu de Dieu. Il s'attache davantage à ce qui relève de la vie quotidienne d’une communauté de frères ou de sœurs. Posant d’abord les fondements de la vie monastique, il souligne ses traits essentiels : l’humilité, l’obéissance, le silence, la prière liturgique communautaire, le travail quotidien, le temps de la lecture (lectio divina). Rien que de très ordinaire, en fait. Mais tout ce qui peut rendre Dieu présent et présent à Dieu. Car, il faut les deux : Dieu s’approche de ceux qui s’approchent de lui. Qu’ils le sachent ou non. Dieu seul sait reconnaître la sincérité d’une démarche qui veut la vie et s’y accorde pleinement. Oui, Dieu est proche de nous, bien plus proche que nous ne le pensons, nous qui le rangeons parfois au Panthéon des intouchables. Peut-être parce que cela nous arrange. Au cas où il serait trop proche et dérangerait nos perspectives, nous lancerait un appel que l’on ne veut surtout pas entendre !!!

   Regarde cette image : une sœur de la communauté a glissé dans son livre de prière un signet où il est écrit : « J’AI DIT DIEU, ET TOUT S’EST ÉLARGI ».psaumes abbaye maumont

   Cette phrase l’a sûrement marquée pour qu’elle l’accompagne ainsi durant la prière, tout au long du jour !

   Mon expérience personnelle m’a permis de discerner la Présence de Dieu dans les moments les plus difficiles de ma vie. Je pense à un temps de maladie assez grave pour mettre mes jours en danger ou remettre mes projets en question. Qu’allais-je faire ? Que décider ? D’autres possibles pouvaient se présenter, et effectivement, ils n’ont pas manqué. Je peux dire que j’ai reçu, à ce moment-là, la marque de la présence de Dieu, comme celle d'un ami qui posait sa main sur mon bras pour m’inviter à avancer. Pourtant, tout s’écroulait. Et puis la réponse est venue de ma liberté qui pouvait, la santé retrouvée, reprendre son chemin, avec plus d’assurance. Je peux dire que Dieu s’est fait proche de l’être hésitant et fragile que j’étais.

  Le temps de l’Avent est favorable pour réfléchir sur la proximité de Dieu. Car, qu’est-ce que Noël sinon la manifestation de ce Dieu qui se fait l’un de nous, pour tout assumer de notre humanité. Dieu pouvait-il se faire plus proche de chacun de nous que dans le visage, la beauté et l’extrême vulnérabilité d’un bébé, exposé, mais espérance de vie ! Comme le souligne Angelus Silesius : « OÙ COURS-TU DONC ? NE SAIS-TU PAS QUE LE CIEL EST EN TOI ! »

 bebe-abbaye-maumont  Ami, toi qui t’interroges : « Où donc est Dieu ? » dans l’obscurité de ta vie, dans les brouillards du monde, reçois la réponse qui traverse toute la Bible et la résume en entier : « NE CRAINS PAS, JE SUIS AVEC TOI ».

                              Noël : Dieu s’approche, discrètement !

     Si tu veux, semble-t-il nous murmurer, je viens demeurer au plus secret de toi !

                                                                                                                                                       sr. Catherine de Sienne

1
0
0
s2smodern