• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Accueillir celui qui vient à l'abbaye de Maumont

La Vierge Marie accueille à l'abbaye de MaumontComment accueillir celui qui vient ? à l'abbaye de Maumont

Quand je pense à ce mot singulier de l'accueil, j'entends en moi l'écho d'une condition : si tu veux vivre l'accueil, prépare-toi à te rendre vulnérable à l'imprévu ; accepte d'être surpris, déconcerté, un peu dépouillé, et finalement heureux, car tu ne sais pas à l'avance ce qui va se passer. Essaie de ne rien programmer de l'instant désiré. Histoire de laisser germer ce qui est prêt à s'ouvrir. Comment expliquer cette impression d'inconnu et de nouveauté, qui rend la rencontre authentique ?

accueil famille à l'abbaye de MaumontMais pourquoi la peur se mêle-te-elle à une si belle réalité humaine ? Serait-ce la peur du nouveau, de manquer d'audace, de savoir-faire ou de générosité, de perdre ses moyens ?
Pour être franc, chacun a besoin d'être accueilli, car au fond de tous les cœurs réside cette secrète attente de la rencontre. Grâce à la mémoire vive du cœur, je me souviens que l'accueil apporte de la joie.
Rien que pour cela, rien que pour le bonheur qui s'en dégage, je choisirai d'accueillir, comme je peux, là où je suis, au nom de l'amitié que je dois à Celui qui vient. Et ce sera Noël ...l'heure venue !

Soeur Marie David

il vient à l'abbaye deMaumontJe ne sais qui vient ..... Mais s’il vient, Il n’est pas là à ne rien faire

Il est en mouvement ...... Et en mouvement vers moi !
Voila qui est intéressant !
S’il allait vers quelqu’un d’autre, je dirai : « Accueilles celui qui va vers toi »
mais puisqu’il vient, il vient à moi   ...     vers moi   ...    pour moi
il me donne d’exister pour lui

et c’est amusant  de ne plus être  tout seul bêtement !
Pourtant cela me change, je le sens,
De le sentir venir,
Et attendre, m’attendre,
Et je voudrais le cueillir, L’accueillir

Le garder, me le prendre
accueillir Noel à l'abbaye de Maumont
Et ne plus bouger
Impossible... Car il vient, il vient,

Sans se lasser
J’ai cru le saisir
Mais il n’en a pas assez
De me trouver et de me demander, de me dépasser.
Il vient, il est sans cesse en mouvement vers moi
En amour de moi !
Si c’était lui ?
Le Fils de l’Homme
Le Fils de Dieu ?

Soeur Dominique

1
0
0
s2smodern