• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Dans le désert de ta prière, Dieu creuse son puits !

desert sahara abbaye maumont17° dimanche T.O. C

Lc. 11,1-13

Dis-moi quelle est ta prière, je te dirai quel est ton Dieu ! C’est peut-être cette question qui brûle le cœur des disciples de Jésus quand ceux-ci lui demandent de leur « apprendre à prier ». Les rabbins ne manquaient pas chez les pharisiens pour répondre à cette question quand nous savons quelle importance revêt la prière privée et à la synagogue pour le peuple juif. Le texte précise d’ailleurs que Jean-Baptiste apprenait à prier à ses propres disciples. Ce qui nous permet déjà de déduire que la prière est d’abord le fruit d’une transmission orale qui rassemble les croyants d’une même religion.

   Vous me direz peut-être que la prière est une relation personnelle avec Dieu, que l’on peut se passer de mots. Certes, mais la prière exprime une foi.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

La transfiguration du service : du tiraillement à l'unification !

jmclibrededroit0160  16° dimanche T.O.

  Lc. 10,38-42

  Voici une scène courte, vite lue, au premier abord. Connue aussi, mais qui mérite encore toute notre attention. Son environnement immédiat est constitué par la parabole du « Bon Samaritain », d’une part et par la prière du « Notre Père » d’autre part, c’est-à-dire par les deux pôles de la vie chrétienne : l’amour/service du prochain, et l’écoute de la Parole. Au v.38, Marthe « accueille » Jésus dans « sa maison ». Le verbe employé ici implique l’hospitalité dans toute sa générosité. C’est la même racine verbale que l’on trouve à propos de Jésus qui « accueille » les foules en Lc.9, 11, juste avant de les rassasier par le miracle sur les pains. Cette mention de l’accueil est donc très positive sous la plume de Luc : Marthe est l’hôte de Jésus et Jésus est son hôte !

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Voir ou ne pas voir l'autre, et en l'autre, l'Autre !

chapeau genealogie abbaye maumont  14° dimanche T.O. C

  Lc. 10, 25-37

  Il arrive que nous soyons tentés de lire et d’interpréter l’Évangile comme un code moral. Jésus nous donnerait des exemples de bonne conduite pour que nous les imitions.

  Sans doute, la parabole du « Bon Samaritain » aurait-elle sa place dans cette catégorie. Mais une fois que nous aurions retenu cela, il n’y aurait plus rien à découvrir.

  Une autre tentation nous guette alors : ce texte, je le connais par cœur, passons à autre chose.

  Avec la Parole de Dieu, impossible de s’en tirer à si bon compte ! Il faut même parfois mettre un chapeau de soleil tant ce qu'il nous dit est intense !!!

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

"Disciples missionnaires" en vue de la MOISSON !

blés fleurs abbaye maumont   14° dimanche T.O. C

   Lc. 10, 1-12 .17-20

    Surprise heureuse dès les premiers mots de l’Évangile de ce dimanche : ils ne sont plus Douze mais « 72 ». Serait-ce la réponse à ce que nous avancions la semaine dernière : ceux qui se sont excusés auraient fini par répondre à l’appel de Jésus et invité d’autres à prendre la même direction ? Nous savons que Luc a reconnu en Jésus l’homme des grands espaces.

  « 72 » a une portée symbolique tendue vers l’universalité. Le texte précise que Jésus envoie les disciples « deux par deux ». Personne n’est installé à son compte dans l’Église ! C’est ensemble que nous devons aller. « Puis il leur dit : la moisson est abondante ». Il ne leur parle pas de mission abondante, mais de MOISSON, c’est-à-dire du résultat.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Se laisser lire par l'Evangile : un vent de liberté pour les vacances !

vague abbaye maumont  13° dimanche T.O.   C

  Lc. 51-62

  La page d’Évangile lue dans saint Luc aujourd’hui, situe Jésus à un carrefour décisif. Un tournant s’amorce. Direction : Jérusalem ! Il n’y en pas d’autre pour atteindre le but : vivre sa vie de Messie-Sauveur jusqu’au bout.

  Le retour au temps dit « ordinaire » nous donne à relire, simplement à partir du lieu Jérusalem, les grandes étapes déterminantes que Jésus a parcourues non seulement pour nous mais avec nous pour entraîner à sa suite qui veut bien prêter attention à tout ce qu’il porte en lui pour le déposer en chacun de nous. L’Évangile n’attend pas notre lecture, comme on le pense souvent ce qui peut nous empêcher de l’ouvrir. Il n’a qu’un but immense : nous lire.

  C’est l’expérience des Samaritains et des trois hommes de cette page d’Évangile. Vont-ils se laisser lire ?

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.