• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Nous sommes de la famille de Dieu ! Le saviez-vous ?

jmclibrededroit0551   SAINTE TRINITÉ

   Dans nos églises, le Cierge pascal s’est éteint au soir de la Pentecôte. Est-ce pour autant que tout est fini ? Est-ce que le temps pascal ne mérite pas de « rester présent dans toute notre vie pour la transformer », comme l’exprime une prière de la liturgie dans les jours qui précèdent la Pentecôte ? 

   Est-ce que la Pâque du Christ n’a pas encore besoin de se dire pour que nous demeurions dans la claire vision de la révélation de Dieu, telle qu’elle se révèle progressivement.

  Célébrer la Sainte Trinité, comme nous le faisons en ce jour, n’ajoute rien mais souligne cette profondeur du christianisme où Dieu, pour être unique, n’en est pas moins relation avec le Fils et l’Esprit Saint.

   Un auteur averti a cette très belle formule, facile à mémoriser : « Il fallait non seulement que le peuple (hébreu) sortît d’Égypte (Pâques = libération), mais aussi que l’Égypte sortît du peuple (Pentecôte = liberté) » (Rabbin Philippe Haddad). Et nous pourrions poursuivre : il fallait que la révélation de Dieu se dise en termes de mission et d’ouverture.

   Nous connaissons tous l’icône de la Trinité de Roublev. Remarquons que la Sainte Trinité est en arrière-plan et n’occupe que le fond. Au premier-plan, par contre, un petit carré dans la table largement dégagée, signifie la terre et ses habitants. Dieu ne se révèle jamais seul mais toujours en communion, jamais fermé sur lui-même.

  Dieu Trinité est le sommet du mystère pascal. Depuis notre baptême « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit », nous sommes de la famille de Dieu.

  Il ne suffit pas de le savoir intellectuellement. Il s’agit de vivre cette intimité qui nous met en relation particulière avec chacune des Personnes divines. Et cela surtout dans la prière et les sacrements. Vraiment nous avons là un champ d’investigation, un horizon qui va s’élargissant au fil du temps, selon les circonstances de la vie. 

  jmclibrededroit0740

  Profitons-en ! Nous ne sommes pas seuls sur la route

  Appelons les Trois et ils viendront chez nous faire leur demeure. Ainsi, ils rempliront leur mission et nous la nôtre.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.