• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

La Croix me fait signe ! La Croix me signe !

DIMANCHE DES RAMEAUX

 

croix eglise abbaye de maumont    « Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ».

   Seigneur, je fais devant toi ce signe de la Croix, que je connais depuis longtemps. Il a été sans doute souvent un peu machinal.

   Aujourd’hui, Jésus, Ta Croix me fait signe. Ta Croix me signe.

   En ce premier jour de la Semaine Sainte, Ta Croix me signe comme chrétien, comme ton disciple. Je veux me tenir devant toi, ébloui par la beauté, la grandeur, le mystère incandescent de ce qui se dit en toi et autour de toi, de ce qui se vit en toi et autour de toi. Pour le monde, pour chacun de mes frères et sœurs en humanité. Pour moi aussi. Vertigineux lever des yeux vers Ta Croix où se croise ta vie et la nôtre.

   Aujourd’hui, foule immense à te faire cortège. Mais savent-ils bien pourquoi ? Savons-nous bien pourquoi nos églises sont pleines le jour des Rameaux ? Savons-nous ce chant qui jaillit comme en seul chœur : « Hosanna, Fils de David ! » « Sauve, Fils de David ! »

palme abbaye maumont   Un chant oui, une acclamation, un appel qui reprend toute la détresse humaine saisie d’une soudaine espérance. Tels sont nos rameaux printaniers que nous levons sur ton passage, oui, déjà pour les premiers accords de ta Pâque.

  Et pourtant, les Écritures nous parlent aussi de toi comme d’un Serviteur Souffrant, comme d’un homme qui s’abaisse si bas, si bas, jusqu’à la proclamation du récit de ta Passion qui, chaque année fait naître dans nos assemblées un silence grave pour mieux écouter ton grand cri, ton dernier appel : « Père, entre tes mains, je remets mon esprit. »

Là, s’arrête toute parole.

La Parole vient de se taire, pensons-nous…

Alors, devant toi, Seigneur, il ne me reste plus qu’à tracer sur moi et sur le monde le grand Signe de Ta Croix : « Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. Amen. »

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.