• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

La Visitation, icône de toute rencontre !

 vitrail rouge abbaye maumont  4° dimanche de l’AVENT

   Lc. 1,39-45

  Empressement, salutation, frémissement, accomplissement. Nous voici à deux jours de la célébration de Noël. 

  La Visitation de la jeune Marie à sa vieille cousine Élisabeth, l’une portant Jésus, l’autre Jean-Baptiste est l’icône de toute rencontre, de celle que nous nous préparons à vivre. Autrement dit, Dieu a installé sa transcendance dans l’humanité. En ces deux femmes, Dieu nous dit qu’il est à hauteur d’homme. A nous aussi, enfants de Dieu, toujours à naître, de « tressaillir d’allégresse » là où nous sommes, car Dieu nous visite sans cesse.

   Je peux me penser parfois dans la nuit, loin de lui, le penser loin de moi. C’est alors qu’il me cherche. Je suis son temple, sa cathédrale : comment pourrait-il s’éloigner ? Par lui, ma vie peut devenir louange. Plus rien à craindre. Le Seigneur est en moi. Émerveillement d’un réveil. « Jusqu’à moi » dit Élisabeth. Ce « jusqu’à moi », je peux le reprendre en écho, le faire mien. « La Mère de mon Seigneur ». Que dire de tant de délicatesse, d’une rencontre si simple, si sainte, si humaine, si ordinaire ? Je contemple L’ICÔNE DE LA VIE qui se traduit en échange de vie. Car, c’est bien là que se tient l’essentiel du message que ces deux femmes nous donnent d’accueillir comme prélude à notre propre hébergement du Sauveur.

  Marie est toute entière silence. vierge assomption abbaye maumont

  La Visitation est autant du côté de l’émerveillement exprimé par Élisabeth que du versant du silence de Marie. La montagne de Dieu les réunit, lieu de sa Présence, qui les porte l’une vers l’autre. Sans doute, le ciel fut-il le seul témoin de ce jour rempli d’espérance et de joie, pour déjà s’unir à la terre. La Visitation est bien le porche d’entrée de la visite de Dieu à notre terre.

Soyons émerveillés avec Élisabeth, en silence avec Marie pour mieux recevoir sa Présence en notre cœur, la seule crèche où il désire tant naître.

Y trouvera -t-il sa place ?

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.