• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Jean-Baptiste : un homme qui sait donner le goût de Dieu

desert abbaye maumont   2° dimanche de l’Avent C

   Lc. 3,1-6

   C’est au désert où il vit que la Parole du Seigneur atteint Jean-Baptiste. Luc ne nous dit rien de cette rencontre, sans doute parce que l’écoute de Dieu ne se vit que dans un silence d’accueil et d’acquiescement. Quand Jean-Baptiste se met à parler, c’est la parole d’un Autre qu’il porte et même « proclame ». Nous disions dimanche dernier que l’Avent est plutôt une attente de Dieu vers nous. La voix de Jean-Baptiste n’est que l’écho ardent d’un message qui le précède, le brûle et l’habite, jusqu’à le transformer en passeur de mots lumineux qui lui font quitter le désert pour la région du Jourdain.

   Son déplacement n’est pas qu’un changement de lieu. Il devient la marque indélébile d’un passage de Dieu dans sa vie. Par là, il libère la Parole en la livrant à d’autres. Comme on partage avec des amis une expérience bouleversante. Si Jean-Baptiste invite à la conversion, c’est parce que lui-même, saisi par Dieu au désert, s’est levé pour rejoindre ses frères en humanité. En empruntant le message du prophète Isaïe, il traduit ce qu’il a reçu : Dieu vient dans l’humilité : « montagnes et collines seront abaissées », dans la vérité : « les passages tortueux deviendront droits », dans la douceur : « les chemins rocailleux seront aplanis ». Ainsi, « tout homme verra le salut de Dieu ». eau0 abbaye maumont

   Nous ne sommes pas face à une utopie, renvoyés à un mode virtuel d’existence. C’est bien cela que Dieu désire pour nous. C’est cela la " conversion" : tout mouvement humain intérieur mû par Dieu est pacifique et patient.

  Je crois que la conversion est d’abord confiance, celle qui provoque les confidences et l’amitié.

   Dieu n’est pas sourd et sait entendre notre désir de le rejoindre. La conversion réoriente le regard et permet de retrouver son cœur prêt à toute possibilité de bien.

C’est la Bonne Nouvelle de Jean-Baptiste. Son expérience n’est peut-être pas si loin de la nôtre !!!

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.