• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Un projet d'humanité ! Vite ! Ouvre ! Un message pour toi !

bord eau abbaye maumont   5° dimanche T.O.   B

   Mc. 1, 29-39                                           

   Ouvre ta porte au Christ ! Sa présence touche les points faibles de l’humanité : la maladie sous toutes ses formes qui engendre souvent la peur. La façon d’agir de Jésus – énergique et effective – signifie qu’il y a urgence, qu’il n’y a pas de temps à perdre face à ce qui paralyse et tue ce qu’il y a de meilleur en nous.

   En ce passage de l’évangile de Marc, nous découvrons Jésus calme face à une foule paniquée. Ce qui nous renvoie à un autre face-à-face entre Jésus et ses disciples sur la mer déchaînée contre la barque où ils se trouvent. En fait, il ne suffit pas d’en savoir plus sur l’identité de Jésus, si l’on n’est pas capable de sortir de soi-même et de ses propres habitudes. La fièvre alors nous quittera.

   Sortir de soi-même est la condition pour se laisser vraiment transformer par la parole et les gestes de Jésus qui ouvrent de nouveaux espaces. Remarquons comment, dans les différents petits tableaux de ces quelques versets, tout le monde est enfermé, et combien Jésus demeure libre. Aussi pour lui, il n’y a pas une minute à perdre pour rendre à chacun et à tous la liberté et la paix qui humanisent.

   Ce qui va se traduire par : la fièvre quitte la malade, les démons sont mis en déroute, Jésus lui-même dit qu’il est « sorti » (sous-entendu du Père). Mais voilà ! Nous sommes dans le cadre biblique. Sortir ! A quoi cela te fait-il penser ? A Pâques ! Oui, à l’Exode, compris comme dynamique de libération.  D’autant plus que nous trouvons dans le texte lu aujourd’hui les deux verbes qui traduisent la résurrection : le premier concerne la belle-mère de Simon : « Jésus la fit lever ». Le deuxième souligne l’attitude de Jésus : « Jésus se leva ». Nous sommes loin ici d’expressions courantes. Elles sont chargées d’un sens spirituel fort. La nature humaine se voit revêtue de la vie divine.

 epanouissement abbaye maumont  Et voici le message pour toi : Lève-toi ! Sors ! Tu es libre puisque Jésus lui-même s’est levé, est sorti pour toi. Saisis l’occasion de te placer du côté de ceux qui disent à Jésus : « Tout le monde te cherche ».

   Quelle joie tu auras alors de te trouver en chemin pour partager avec beaucoup d’autres un projet d’humanité sans frontière.

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.