• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Ta foi est jeune !!! Engage la !!!

chemin campagne abbaye maumont2 ° dimanche T .O.  B

Jn, 1,36-42

   En quelques versets seulement, l’évangéliste Jean nous invite à observer deux passages de relais. Celui de Jean le Baptiste à Jésus ; celui des premiers disciples de Jésus à d’autres compagnons de route. Pour tous, de l’inédit, de l’inouï commence à s’écrire.

   Une page de vie s’ouvre.

C’est au nom de « Jésus » que tout devient lumineux pour tous.

   Jean-Baptiste s’efface, les premiers disciples cherchent à en savoir davantage : « Maître, où demeures-tu ? » Loin de demander son adresse postale, ils sont poussés par un désir si fort qu’il suscite en eux un attachement définitif et permanent à Jésus. Derrière leur question en « Où ? » se cache peut-être déjà un « comment ? » Pour nous, chrétiens, Jésus n’est pas matière à option. Le chercher, le rencontrer personnellement vient d’une volonté d’aller plus loin. Mon baptême est le point de départ de tout. Tout est en germe en lui. Je suis baptisé(e), plongé(e) dans la vie du Christ. Quels moyens est-ce que je me donne pour m’engager ? « Venez et vous verrez » répond Jésus à tous ceux qui n’oublient pas que c’est lui, Jésus, qui les a cherchés le premier pour les associer à sa mission, la plus grande qui soit : annoncer à l’humanité que l’amour a eu le premier mot et qu’il aura le dernier.2 cierges abbaye maumont

   L’amour qui brûle en Jésus brûle aussi en chacun, en don gratuit à transmettre. C’est bien ce que Jean-Baptiste croit et dit s’effaçant après avoir désigné Jésus : « Voici l’Agneau de Dieu ». Autrement dit : voici l’Amour au milieu de vous, voici le Don que Dieu vous fait. A toi de l’accueillir et de le prendre chez toi. Alors peut s’engager entre lui et toi un compagnonnage de chaque jour grâce à la prière, en approchant des sacrements (quelle force ne nous communiquent-ils pas ????) en écoutant sa parole. Et que tu en sois contagieux. Tu ne sais peut-être pas encore comment répondre à l’appel de Dieu. Comme le jeune Samuel, dis simplement : « Parle, ton serviteur écoute ! » Reprends souvent cette prière. Le Seigneur a une réponse personnelle pour toi.

en soi meme abbaye maumont   Ta foi est jeune. Engage la. Plus tu l’engageras, plus tu la percevras capable de te permettre de faire l’expérience de te livrer d’un cœur plus large et généreux à l’œuvre créatrice de Dieu. Peu à peu, tu découvriras, dans la confiance, sans hâte et dans la paix, comment se noue une relation personnelle et décisive entre toi et Dieu qui se révélera à toi à travers les orientations, les insistances, les évidences de la prière. En voici une que tu peux reprendre souvent comme j’aime à le faire : « Donne à chacun la claire vision de ce qu’il doit faire et la force de l’accomplir ». N’oublie pas de donner la parole à Dieu de temps en temps si tu veux entendre ce qu’il veut te dire !!!!

1
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.