• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

"Nous voulons continuer notre chemin de chrétiens"

chemin campagne abbaye maumont   5° dimanche de Pâques

   Jn. 14,1-12

                                                   

   "Nous voulons continuer notre chemin de chrétiens". Ainsi s’est exprimé le désir ardent des 170 confirmés du « Festi’Jeunes 2017 » dont nous parlions la semaine dernière. (Vous pouvez retrouver ce grand temps de notre église diocésaine sur le site Festi’Jeunes 2017 Barbezieux). Dans son homélie, monseigneur Gosselin soulignait : « Nous aimons bien quand Jésus nous parle de lui ! » Justement, aujourd’hui encore, il nous dit à propos de lui-même : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ». N’est-ce pas une invitation à vivre notre foi avec davantage d’enthousiasme, c’est-à-dire en Dieu (littéralement), avec davantage de joie.

   De la joie, nous en avons vue sur bien des visages au cours de cette journée diocésaine. Joie simple, sans apprêt, vraie, partagée. Bien souvent, nous hésitons sur le chemin. Mille questions nous freinent, nous retiennent et empêchent le pas suivant. Si vraiment, la parole de Jésus nous percute c’est pour nous entraîner. Posons la question à Jésus lui-même : « Qui es-tu Seigneur ? » Que ce soit notre prière secrète aussi longtemps qu’il le faudra. Mais n’oublions jamais que Jésus a parlé et parlé de lui dans les quatre évangiles, pas seulement pour ceux qui étaient autour de lui à ce moment-là, mais pour tous les hommes et femmes de toutes les générations. Nous en sommes.ballons2 abbaye maumont

   Je vous partage ici le Credo des jeunes qui se sont préparés à recevoir le sacrement de confirmation au cours de l’Eucharistie du « Festi’Jeunes » : « Nous croyons en toi, Père aimant et infiniment bon, Créateur du ciel et de la terre. Et en toi, Jésus-Christ, notre Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie. Tu nous as passionnément aimés, jusqu’à partager nos souffrances et mourir pour nous. Tu descends au plus profond de nos enfermements et tu nous délivres pour nous faire entrer dans la vie. Ton amour a triomphé de la mort ; c’est la joie de Pâques. Nous croyons en toi, Esprit Saint. Nous sentons ta présence au milieu de nous, ton Eglise. Nous sommes solidaires par ta sainteté, qui nous invite à donner, et à pardonner sans attendre de retour. Et nous croyons que nos personnes ne sont pas vouées à disparaître dans la mort, mais à partager la vie divine. Amen. »

   Voilà, nous y sommes. Toute barrière a sauté. La foi a répondu. Alors oui, nous pouvons entendre Jésus nous dire : « Je suis le chemin, la vérité et la vie » comme personne, jamais, ne l’a dit avant lui et personne ne le dira après lui. C’est notre joie pascale. Nul ne nous l’enlèvera. Donnons-lui un peu de leste pour qu’elle rejoigne tous ceux qui l’attendent.

 roc abbaye maumont  Suivre Jésus-Chemin, n’est-ce pas quitter ce qui nous retient sur place pour risquer ?

   Découvrir Jésus-Vérité, n’est-ce pas choisir de bâtir sur du solide ?

  Accueillir Jésus-Vie, n’est-ce pas refuser toute tristesse, tout repli et se recevoir de Celui qui est lui-même LA VIE ?

   Çà change tout !!!!

1
0
0
s2smodern