• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Le seuil et le pâturage. Passe et vois !!!

jmclibrededroit06274° dimanche de Pâques

Jn. 10, 1-10

                                                                                         

Mais que se passe-t-il donc ce week-end en Charente ? Vous savez, le pays du cognac et de la B.D ? Ni l’un ni l’autre ne sont à l’affiche, mais bien « LE FESTI’JEUNES 2017 » dont notre évêque a voulu faire un rassemblement diocésain.

   L’eau va couler à flot sur le front de nombreux nouveaux baptisés de tous âges.

  L’Esprit-Saint va descendre sur 170 nouveaux confirmés. N’est-ce pas une belle page d’Eglise !!! Nous vous invitons à vous unir à la joie de notre diocèse. Il y a toujours de la joie là où la foi est partagée, chantée, célébrée. Notre communauté aura sa participation en introduisant la journée du dimanche par la prière du matin. Nous comptons sur votre prière et nous porterons dans la nôtres tous les jeunes qui cherchent un sens à leur vie et, qui sais, envisagent de répondre à l’appel que le Seigneur leur fait entendre, personnellement.

   La page d’évangile de ce dimanche n’ouvre t’elle pas un vaste espace : « Je suis la porte » dit Jésus. « Si quelqu’un entre en passant par moi, il pourra entrer, il pourra sortir et trouver un pâturage ». Jésus, la porte ! Belle image quand on se souvient que du temps de Jésus et dans sa région, les portes sont en fait un seuil et ne sont matérialisées par aucun panneau de bois qui s’ouvre ou se ferme. Jésus, un seuil ! Oui, vraiment, un passage dégagé, qui cède constamment le passage pour laisser découvrir à qui passe par là des horizons vastes, insoupçonnés que le texte nomme « pâturage ».jmclibrededroit0693

   Un seuil, un passage vers la vie pour qu’elle ne se replie jamais, mais pour qu’elle respire largement dans de nouvelles découvertes. Jésus ne retient personne ; il est passeur d’espérance, semeur de lumière, onction de paix, créateur de liberté, étonnante proximité. Et si le pâturage, c’était aussi lui ?

    Je le crois.

   Sa Parole me nourrit, sa présence me repose, son espace me dilate. J’aime regarder les près parés de mille petites fleurs, certaines minuscules, mais dont la couleur çà et là révèle toutes les autres. Aucune n’est de trop. Aucune ne se suffit à elle-même pour égayer le pré et le revêtir de beauté. Et les herbes. Regardez-les de près ! Leur forme, leur galbe, leur immense variété ne nous rapprochent-elles pas du pâturage de l’Evangile !

jmclibrededroit0885

   Jésus, pâturage par tout ce qu’il nous donne et qu’il est toujours prêt à nous donner « en abondance », n’est-ce pas une belle manière de nous dire qu’il y a en lui place pour chacun !

   As-tu cherché la tienne ?

   Es-tu passé par cette porte-là ?

   Passe et tu verras !!!

1
0
0
s2smodern