• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

ALLELUIA !!! Le monde est mis au monde, ALLELUIA !

jmclibrededroit0742   2° DIMANCHE de PÂques                                                         

   Par l'Evènement pascal, le ciel s’unit à la terre. Plus de distance entre Dieu et nous. Cet Aujourd’hui dure toujours. Nous laisser traverser par une impulsion intense qui nous met debout, nous réveille. Vivre en hommes debout ; voilà tout le sens de la Résurrection du Christ.

   C’est nous qui en portons les traits. Jésus n’est pas ressuscité pour lui, mais pour nous. Avec lui, nous apprenons à sortir de nos peurs, à quitter nos angoisses. AUTREMENT est possible. Ne serait-ce pas cela Pâques et le temps pascal, un temps infini où nos vies puisent des forces neuves, insoupçonnées ?

  Pâques, ici et maintenant, là où je suis, laissant sourdre la source d’une eau pure qui lave et clarifie le regard. Les évangiles du temps pascal peuvent nous éloigner, paradoxalement, du vrai sens de Pâques. C’est pour mieux nous en rapprocher. Toucher ou ne pas toucher Jésus, comme Thomas !

jmclibrededroit0187  Voir ou ne pas voir Jésus comme Marie-Madeleine au premier jour de la semaine ! Autre chose nous est donner : entendre Jésus nous dire : « Paix à vous ! » Ces trois mots, humblement offerts comme un baume sur nos cœurs incertains, comme une tranche de pain frais, ou quelques gouttes de miséricorde versées sur nos blessures. Flot de vie, déliant notre humanité.

  La force invincible de la Résurrection ne fait pas de bruit. Elle nous dit tout bas que « notre vie est cachée avec le Christ, en Dieu » (Col. 3, 3). La vie chrétienne s’inscrit pleinement dans le silence de la Résurrection, cet événement central, pourtant si humble, si discret. Et dans notre réponse, celle de Thomas : « Mon Seigneur et mon Dieu ! » devant l’inaccessible proximité de notre Dieu. La Résurrection crée du silence.

Rien de merveilleux qui appellerait un mouvement de foules. Regardons bien. Il n’y en a pas. Seuls les Douze, Marie-Madeleine, Thomas, les deux pèlerins d’Emmaüs recueillent la parole vitale de ce silence.

   

   L’expérience de la Résurrection est personnelle, non réservée à quelques privilégiés, mais offerte dans une rencontre cœur à cœur.

   Entrer dans l’au-delà, déjà.

   Dans la longueur, la largeur, la hauteur et la profondeur de Sa Présence, où chacun se sait attendu et appelé par son nom.

   A nous d’habiter ce silence pour qu’il devienne Bonne Nouvelle qui mette le monde au monde.

       BEAU CHEMIN PASCAL !jmclibrededroit0755

 Chemin de Vie à cueillir chaque jour comme on se penche sur des fleurs fraîchement épanouies,  à ras de terre.

  Comme on lève les yeux vers des branches qui se couvrent de beauté.

 

 

1
0
0
s2smodern