• Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît

Abbaye de Maumont

Passer par l'inaccessible pour atteindre la joie pascale.

gurat abbaye mumont   2° dimanche de Pâques

   Jn. 20, 19-31

   Thomas porte une lumière fulgurante sur notre méditation pascale qui se poursuivra jusqu’à la Pentecôte.

  Ne serait-il pas le type même de l’humain qui ne rencontre toujours que lui-même, jusqu’au jour où ?.... !!!! L’effet de fraîcheur de trois années avec le Maître ne fut pas durable.

  C’est ce Thomas qui nous intéresse. Comme les disciples d’Emmaüs dans l’évangile de Luc que Jésus rejoint, Thomas est aussi rattrapé en quelque sorte par le Ressuscité.

   Si la mèche a faibli, elle ne s’est pas éteinte. Un peu de braise suffit pour que la lumière soit !

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Le chant pascal monte au coeur de l'Eglise, Alleluia !

cierge pascal9 abbaye maumont   DIMANCHE DE LA RÉSURRECTION

   Y aurait-il une ombre à ce Jour, qu’elle se dissiperait.

  C’est AUJOURD’HUI que tout retour en arrière devient accueil d’un « déjà là », d’une lumière plutôt discrète : Dieu ne se manifeste pas dans le tumulte. Il est là, dans la musique de Pâques qui murmure et chante à nos oreilles : « Il est vraiment ressuscité, le Christ, mon Espérance, Alléluia ! »

   Toute illusion se tait devant le tombeau ouvert, la pierre roulée, les linges de l’ensevelissement laissés là comme signes tangibles d’une présence humaine ayant reposé en ce lieu.

  La foi seule sait reconnaître.

  Aujourd'hui, Dieu donne TOUT. Recevons TOUT de lui !

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

La Croix me fait signe ! La Croix me signe !

DIMANCHE DES RAMEAUX

 

croix eglise abbaye de maumont    « Au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit ».

   Seigneur, je fais devant toi ce signe de la Croix, que je connais depuis longtemps. Il a été sans doute souvent un peu machinal.

   Aujourd’hui, Jésus, Ta Croix me fait signe. Ta Croix me signe.

   En ce premier jour de la Semaine Sainte, Ta Croix me signe comme chrétien, comme ton disciple. Je veux me tenir devant toi, ébloui par la beauté, la grandeur, le mystère incandescent de ce qui se dit en toi et autour de toi, de ce qui se vit en toi et autour de toi. Pour le monde, pour chacun de mes frères et sœurs en humanité. Pour moi aussi. Vertigineux lever des yeux vers Ta Croix où se croise ta vie et la nôtre.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Le Pardon tourne le dos au passé et ouvre un avenir !

bouton1 abbaye maumont   5° dimanche de Carême C

  Jn. 8, 1-11

  Cet épisode dit « de la femme adultère » serait mieux nommé « une pécheresse pardonnée ». Après la Patience, la Pauvreté, voici notre troisième P, le Pardon. Tout un chemin que la liturgie nous a proposé, un bel itinéraire pour nous redonner souffle et déjà nous conduire à la joie de Pâques. De la Patience de Dieu qui nous espère toujours, en passant par la Pauvreté pour davantage de vérité, pour parvenir au Pardon, sommet vers la découverte du visage de notre Dieu qui est lumière.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Notre PAUVRETE : une belle lumière de Carême !

bourgeon abbaye de maumont   4° dimanche de Carême C

   Lc. 15,1-3 ; 11-32

   Poursuivant le parcours entrepris dimanche dernier à partir de la Patience, nous allons nous laisser conduire aujourd’hui par la Pauvreté qui n’est pas envisagée ici dans le sens de la misère matérielle, mais la PAUVRETÉ de cœur.

   Avec les deux frères et leur père, nous est offert ce que nous savons déjà : nous jouissons tous, chacun, chacune, d'un être propre, source des déterminations de notre humanité. Mais notre autonomie radicale dans l’ordre de l’être, n’est-elle pas également le lieu de notre solitude, voire de notre Pauvreté à accueillir comme trésor de notre richesse? Ne sommes-nous pas tous appelés à passer « de l’homme faillible à l’homme capable » ? (Paul Ricoeur)

  Ce passage obligé s’appelle Pauvreté.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.