• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire

Je peux pratiquer la miséricorde ?

De petits gestes

jmclibrededroit0740La miséricorde dans notre vie monastique bénédictine ?

Elle passe surtout par de petits gestes et de petits signes. Peut-être même parfois par un petit coup de pouce fraternel, qui montre qu’on est présente à une Sœur qui est dans un moment plus délicat et qui témoigne d’une disponibilité, d’une présence. C’est toujours discret...

Lire la suite

Pratiquer la miséricorde au fil des jours, des événements, des appels intérieurs et extérieurs

 Aurore3Ce qui m’a aidée à vivre l’année de la Miséricorde :Juger intérieurement avec plus de tolérance et miséricorde les faits et gestes de mes sœurs qui peuvent me choquer...me gêner...voire me blesser... en pensant que nous n’avons pas eu la même formation initiale, vécu la même vie...  J’en conclus que j’aime davantage mes sœurs telles qu’elles sont, avec leurs qualités et en supportant mieux leurs travers, étant sûre qu’elles le font elles-mêmes à mon égard......

Lire la suite

"You did it to me !"

carmel de surieu - "You did it to me !"

carmel de surieu - "You did it to me !"Connaissez-vous cette page d’Évangile intitulée "le jugement dernier" ?

Elle se trouve au chapitre 25 de l’Évangile selon saint Matthieu (Mt. 25, 31-46). Un récit saisissant !

Jésus raconte comme en une parabole, ce qui se passera quand le Fils de l’Homme viendra dans sa gloire… et qu’il séparera les gens les uns des autres. À ceux qu’il placera à sa droite, le Roi dira : "Venez,

...

Lire la suite

Une autre saveur à la tisane...

jmclibrededroit1007Vivre la miséricorde dans une communauté monastique ne peut que passer par le Christ qui est « notre Lieu commun ». J’aime cette expression qui traduit la manière qui m’aide à être plus proche de mes sœurs. C’est bien le Christ qui nous a choisies chacune pour que nous soyons ensemble, dans ce monastère, aujourd’hui.

Nous n’avons pas la prétention d’être des spécialistes de quoi que ce soit. Je nous vois plutôt comme un laboratoire d’expériences. Bien sûr, il y des actes de miséricorde que nous pouvons poser chaque jour et que j’appellerai ordinaires parce relevant du simple bon sens. Mais je voudrais témoigner ici de miséricorde qui fait exception et dont j’ai été témoin émerveillé. Comme il arrive parfois dans les communautés,

...

Lire la suite