• Annonciade

    Les Soeurs de l'Annonciade

    Au début du 16ème siècle, Sainte Jeanne de France fonde la Fraternité Annonciade d'inspiration franciscaine. Les Sœurs se mettent sous la protection de la Vierge Marie et la prennent comme modèle.
    Ayez continuellement la Vierge de­vant les yeux
    Prologue de la Règle de l'Annonciade
  • Bénédictins

    Les Bénédictins

    Saint Benoît fonda le premier monastère bénédictin au 6ème siècle au Mont Cassin en Italie. Aujourd'hui encore, les frères et sœurs vivent selon sa Règle. L'Abbaye doit être une école de charité d'où rayonne la paix.
    Les moines ne préfèreront rien à l'amour du Christ
    Règle de Saint Benoît
  • Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard
  • Carmélites

    Les Carmélites

    Aux 12ème siècle, s'inspirant du prophète Élie, des ermites vivent dans les grottes du Mont Carmel, insistant sur la prière. Au 16ème siècle, Sainte Thérèse d'Avila et Saint Jean de la Croix fondent les Carmes déchaussés.
    Aimer, c'est tout donner et se donner soi-même
    Sainte Thérèse de Jésus
  • Clarisses

    Les Clarisses

    Les Clarisses tiennent leur nom de Sainte Claire d'Assise qui fonde cet ordre au 13ème siècle à la demande de Saint François d'Assise. La vertu évangélique de la pauvreté fait toute leur richesse.
    Regarde-le, médite-le, contemple-le,
    Sainte Claire
  • Dominicaines

    Les dominicaines

    Les Sœurs dominicaines soutiennent la prédication des frères par leur prière. Offrant à ceux qui le désirent un lieu de prière et de silence, leurs communautés sont elles-mêmes une prédication.
    Être saint, c’est être la personne que Dieu a créée pour être ce qu’elle est
    Fr. Timothy Radcliffe

Ce jour-là

bougie vase"Dieu peut-il m'aimer ?"
La question s'est posée le jour où j'ai su que, justement, Dieu pouvait m'aimer...malgré tout, malgré ça.

C'était le jour où, après un long chemin pour tenter de sortir des ténèbres et du doute, sa lumière à lui est venue illuminer ma vie.

Lire la suite

Un autre regard

christcappadoceIl faut bien le reconnaître...

Quand j'entends dire : "Dieu nous aime", cela ne me fait ni chaud, ni froid, il aime en tas et c'est un peu comme quand je dis : "J'aime tout le monde", c'est presque du : "je n'aime personne".

Si ça lui fait plaisir de nous aimer, tant mieux ! C'est qu'il ne peut pas faire autrement.

Lire la suite

Dieu... Amour ? Dieu m'aime, moi ? Impossible

feuÊtre aimée... Comment croire que c'est possible alors que tous mes camarades de collège me rejetaient, me méprisaient, sans que je ne sache pourquoi ? Quelle douleur ! quelle souffrance ! Être seule dans la cour de récréation, être seule lorsque des travaux de groupe sont demandés, être sur le banc de touche à chaque fois qu'en sport, il y a un exercice en binôme...

Lire la suite

"Réjouissez-vous avec moi !"

soeur du carmel verdun« Réjouissez-vous avec moi ! »  Lc 15, 6.9

Voici qu'il nous est donné de vivre en Église l’année de la Miséricorde où tous nous sommes appelés à franchir la «porte de la Miséricorde». C’est par cette  porte de la miséricorde que s’est élargi mon chemin...

Lire la suite

Un logo-symbole

logomisricorde161 271- Théophile, dis-moi, que vois-tu ?

- Je vois Jésus, c'est bien lui, avec la croix derrière sa tête

- Mais, comment est-il ?

- Il est victorieux, il est tout en élan, il est ressuscité ! On voit les marques des clous

Lire la suite

MISERICORDIA

L’Eglise Catholique célèbre en 2016 une année jubilaire de la Miséricorde, selon le désir du Pape François. Lui-même, pour présenter ses vœux aux membres de la Curie romaine, a exposé les attitudes qu’il attend de ses collaborateurs sous forme d’acrostiche, à partir des lettres du mot Miséricorde, en latin MISERICORDIA. Nous avons choisi de reprendre cette idée pour vous faire partager l’essentiel de ce qu’est notre vie monastique bénédictine.

M comme MOINE
Qu’est-ce qu’un moine, une moniale ?

Lire la suite

Dans la Parole de Dieu : il n'est pas nécessaire d'être parfait....

oriocourt ConfianceVoici un florilège de textes, rassemblés par les soeurs bénédictines d'Oriocourt, qui montrent qu'il ne faut pas être parfait pour répondre à l'appel de Dieu.

* À toi s'adresse ma parole, qui que tu sois (Règle de saint Benoît, prologue)

* Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs (Marc 2,17)

*Jésus dit au malfaiteur : « Amen, je te le dis, aujourd'hui avec moi, tu seras dans le paradis » (Luc 23,42)

*Je suis le plus petit des apôtres,moi qui ne suis pas digne d'être appelé apôtre parce que j'ai persécuté l'Église de Dieu. Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu  (1 Corinthiens 15,9-10)

*C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. »

...

Lire la suite

Parfaites, nous ?... Ah non alors !

parfaites abbaye maumont bras cassé

Un groupe de sœurs … je lance la phrase : « pour répondre à l’appel de Dieu, il n’est pas nécessaire d’être parfait »
•    Ah ben non ! surtout pas !
•    Heureusement
•    Que le jeune ne se croit pas parfait … qu’il vive dans le réel
•    Moi, quand je suis rentrée au monastère, je me croyais sainte … du moins un peu

Lire la suite

Quelques mots sur la sainteté

saintbernardiconepetitLes saints de tous les âges ont tous un air de famille qui ne trompe pas. Martyrs ou mystiques, évêques ou laïques, évangélisateurs ou caritatifs, leur traits reflètent l’unique et inépuisable mystère du Christ; le Christ sur la montagne ou le Christ dans la foule, le Christ qui guérit ou qui enseigne, le Christ tourné vers son Père… Ce sont les traits d’un même visage. Et pourtant, les saints différent étonnamment les uns des autres.

Tous ont cherché (ou recherchent) à connaître la volonté de Dieu et à l’accomplir. Il ne s’agit pas tant de quitter le monde pour adopter un style ou un état de vie, que de trouver sa place dans ce monde, autrement dit sa « vocation » en réponse à l’appel de Dieu.

Quels sont les

...

Lire la suite

Quelle patience de mon Dieu !

soeur de Senlis« Raconter son histoire c'est rendre louange à Dieu et le remercier pour tous ses dons. »
Pape François : Lettre à tous les consacrés I §1

Rien ne me destinait à devenir religieuse même si j'étais, ce qu'on appelle, une chrétienne pratiquante. Jusqu' au jour où Jésus est entré dans ma vie. C'était au cours d'une petite retraite : j'avais 15 ans.
L'Evangile s'éclairait pour moi pour la première fois ; Jésus me parlait au cœur, me disant qu'Il m'aimait, moi, telle que j'étais ; comme Il aimait aussi tous les autres humains.
Ce fut un éblouissement qui...

Lire la suite

J'ai toujours désiré et je désire toujours quelque chose de grand pour ma vie...

saintBenoitpetitJ’ai toujours désiré et je désire toujours quelque chose de grand pour ma vie…

Il y a beaucoup de manières de réaliser ce désir. Pour ma part, cela pouvait se réaliser par une réponse positive à l’appel du Christ. En cherchant ce qui éveillait l’écho de ce désir en moi  et en même temps faisait chanter mon cœur, j’ai découvert la Règle de Saint Benoît. En la lisant, j’ai su que c’était ce qui est bon pour moi.  Maintenant que j’ai fait le pas, que je suis bénédictine, je vois que le fait de vivre « sous une Règle, un abbé  et dans une communauté précise » grandit davantage mon désir. Tenter chaque jour « d’écouter… pour parvenir » comme nous y invite saint Benoît contribue aussi à creuser mon désir plus profondément. Et en prime, je

...

Lire la suite

Quand j’avais 7 ou 9 ans...

As-tu un coeur qui désire quelque chose de grand ?Le pape François a posé cette question à tous ceux qui sont loin de Dieu mais aussi aux croyants : « As-tu un cœur qui désire quelque chose de grand ? ». Cette question du pape m’a renvoyée à ma petite enfance, qui n’est pas encore très éloignée !

Quand j’avais 7 ou 9 ans et que je pensais à mon avenir, je me disais : « je voudrais vivre quelque chose de grand ! » J’étais habitée par une grande soif, une soif de vivre quelque chose d’absolu, de fort, de grand. Je ne me voyais pas habiter dans une maison, avec un mari, des enfants, un métier. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut rien vivre de grand quand on vit en famille et qu’on a un métier ! Pas du tout ! Mais pour moi, je sentais que j’étais appelée à autre

...

Lire la suite

De quelque chose de grand à TOUT EN GRAND !

montagne2-abbaye-maumont 

   Tout choix au moment où l’on s’engage sur la route de la vie me semble correspondre à un désir profond, peut-être balbutiant encore, mais toujours réellement fort et persistant :

  faire de son existence quelque chose de grand,

...

Lire la suite

Dieu mon bonheur et ma joie par les Clarisses de Troyes

« Bienheureux le religieux qui ne prend de plaisir et de joie que dans les paroles et les œuvres très saintes du Seigneur et s'en sert pour porter les hommes à l'amour de Dieu en toute joie... » -        Saint François d’Assise

troyes-10religieuse-joie

Mon grand bonheur est de fleurir là où mon Divin Maître m’a plantée,

troyes-11petit

De m’effacer entièrement et de donner joyeusement mon « oui » à tout ce qu’Il me demande.

Lire la suite

Ouvre ton cœur à l'Amour !

carmel de surieu - Ouvre ton cœur à l'Amourcarmel de surieu - Ouvre ton cœur à l'Amour“As-tu un cœur qui désire quelque chose de grand ?”

Lisant la Lettre du Pape François aux consacré(e)s, cette question m'a interpellée et je me suis entendue murmurer : “Sûrement pas assez...”. J'ai laissé cette interrogation descendre en moi lentement, dans le secret de la prière... Peu à peu, au fil du temps, une réponse est remontée comme une évidence pour moi, la petite Thérèse avait des désirs infinis :

...

Lire la suite

La vie consacrée, chemin de joie ?

carmel de surieu - La vie consacrée, chemin de joie ?carmel de surieu - La vie consacrée, chemin de joie ?La vie consacrée peut-elle être vraiment source et chemin de joie ?

Connais-tu la Lettre du Pape François aux consacré(e)s “Réjouissez-vous” écrite pour l'année de la vie consacrée ? La joie est présente à chaque page, elle interpelle et vivifie notre chemin, éclaire et nourrit notre foi, elle peut aussi nourrir ta prière et ta vie.

Pour toi, les sœurs du Carmel de Surieu ont choisi des ...

Lire la suite

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.