Dans la Parole de Dieu : il n'est pas nécessaire d'être parfait....

oriocourt ConfianceVoici un florilège de textes, rassemblés par les soeurs bénédictines d'Oriocourt, qui montrent qu'il ne faut pas être parfait pour répondre à l'appel de Dieu.

* À toi s'adresse ma parole, qui que tu sois (Règle de saint Benoît, prologue)

* Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs (Marc 2,17)

*Jésus dit au malfaiteur : « Amen, je te le dis, aujourd'hui avec moi, tu seras dans le paradis » (Luc 23,42)

*Je suis le plus petit des apôtres,moi qui ne suis pas digne d'être appelé apôtre parce que j'ai persécuté l'Église de Dieu. Mais ce que je suis, je le dois à la grâce de Dieu  (1 Corinthiens 15,9-10)

*C’est moi, le Seigneur ton Dieu, qui saisis ta main droite, et qui te dis : « Ne crains pas, moi, je viens à ton aide. »
Ne crains pas, Jacob, pauvre vermisseau, Israël, pauvre mortel. Je viens à ton aide – oracle du Seigneur ; ton rédempteur, c’est le Saint d’Israël. (Isaïe 41,13-14)

*Je suis pauvre et malheureux, mais le Seigneur pense à moi (Psaume 39)

Lire la suite

Parfaites, nous ?... Ah non alors !

parfaites abbaye maumont bras cassé

Un groupe de sœurs … je lance la phrase : « pour répondre à l’appel de Dieu, il n’est pas nécessaire d’être parfait »
•    Ah ben non ! surtout pas !
•    Heureusement
•    Que le jeune ne se croit pas parfait … qu’il vive dans le réel
•    Moi, quand je suis rentrée au monastère, je me croyais sainte … du moins un peu

Lire la suite

Faut-il attendre d’être parfait pour se convertir ?

Fr.Marc BellocPour moi, la meilleure réponse à cette question est ce que nous dit saint Benoît au début de sa règle ; c’est justement une invitation à la conversion :

« L’Ecriture nous entraîne : ‘Voici l’heure pour sortir du sommeil’. Les yeux ouverts à la lumière qui nous fait dieux, les oreilles comme frappées du tonnerre, écoutons ce que nous dit chaque jour la voix divine : ‘Aujourd’hui, mais écoutez donc sa voix ! N’allez pas endurcir votre cœur !’

Et le Seigneur se cherchant un ouvrier parmi la multitude, insiste encore : ‘Quel est l’homme qui veut la vie et aspire à voir des jours heureux ?’ Si tu entends et réponds ‘moi !’, Dieu te dit : ‘Si tu veux la vie vraie et éternelle, retiens ta langue du mal et tes lèvres, qu’elles ne trompent pas’.

Détourne-toi du mal et fais le bien, cherche la paix et poursuis-la. Et quand vous aurez fait cela mes yeux seront sur vous, mes oreilles tendues vers vos prières ; et avant même que vous m’invoquiez, je dirai : ‘Me voici !’

Quoi de plus attirant pour nous que cette voix du Seigneur qui nous invite, mes frères bien aimés ? Voici que dans sa tendresse le Seigneur nous montre lui-même la voie de la vie ».

Règle de saint Benoît, Prologue

Qui que tu sois qui viens de lire ces lignes, tu es invité à te demander : « ces paroles antiques du VIème siècle » sont-elles encore possibles Paroles de Vie pour moi aujourd’hui en 2015 ?

Fr. Marc, de l'abbaye de Belloc.

 

Lire la suite

Quelques mots sur la sainteté

saintbernardiconepetitLes saints de tous les âges ont tous un air de famille qui ne trompe pas. Martyrs ou mystiques, évêques ou laïques, évangélisateurs ou caritatifs, leur traits reflètent l’unique et inépuisable mystère du Christ; le Christ sur la montagne ou le Christ dans la foule, le Christ qui guérit ou qui enseigne, le Christ tourné vers son Père… Ce sont les traits d’un même visage. Et pourtant, les saints différent étonnamment les uns des autres.

Tous ont cherché (ou recherchent) à connaître la volonté de Dieu et à l’accomplir. Il ne s’agit pas tant de quitter le monde pour adopter un style ou un état de vie, que de trouver sa place dans ce monde, autrement dit sa « vocation » en réponse à l’appel de Dieu.

Quels sont les traits de la sainteté qui répondent aux attentes actuelles de l’Eglise ? Il semble que nous cherchions moins en eux des modèles à imiter ou à suivre que des compagnons de route qui, avec des limites et marqués par leur temps, nous les rendent familiers et crédibles. Souvent ils ont eu à affronter les combats de la foi qui sont les nôtres, les mêmes défis de l’espérance, les mêmes provocations de la charité et y ont apporté une réponse neuve et irréfutable.

Nous sommes chrétiens non seulement pour être plus heureux, mais pour être plus vivants. C’est pour cela que notre Eglise est l’Eglise des saints, non pas des morts mais des vivants.

La gloire de Dieu, c’est l’homme vivant, disait saint Irénée.

Lire la suite

La sainteté, Toussaint

Voici le témoignage du Frère Jean-François de l'abbaye Notre Dame de Belloc, ( F. 64240 Urt ), en réponse à la phrase : " Pour répondre à l'appel de Dieu, il n'est pas nécessaire d'être déjà parfait. "

 

Lire la suite

Quelle patience de mon Dieu !

soeur de Senlis« Raconter son histoire c'est rendre louange à Dieu et le remercier pour tous ses dons. »
Pape François : Lettre à tous les consacrés I §1

Rien ne me destinait à devenir religieuse même si j'étais, ce qu'on appelle, une chrétienne pratiquante. Jusqu' au jour où Jésus est entré dans ma vie. C'était au cours d'une petite retraite : j'avais 15 ans.
L'Evangile s'éclairait pour moi pour la première fois ; Jésus me parlait au cœur, me disant qu'Il m'aimait, moi, telle que j'étais ; comme Il aimait aussi tous les autres humains.
Ce fut un éblouissement qui...

Lire la suite