• Cisterciens

    Les Cisterciens

    A Cîteaux en Bourgogne fut fondé le premier monastère cistercien au 12ème siècle par trois bénédictins, Saints Robert, Albéric et Etienne. Des Sœurs firent de même à l'abbaye de Tart. La simplicité est un valeur qui leur est importante.
    La mesure d'aimer Dieu, c'est d'aimer sans mesure
    Saint Bernard

Abbaye Notre-Dame d'Aiguebelle

Le Lever de nuit

priere-nocturne-aiguebellePourquoi se lever si tôt ? A quoi cela sert-il ?

Dans les évangiles, il nous est dit à plusieurs reprises que Jésus passait la nuit à prier Dieu (cf. Lc 6, 12). Les moines ont alors reçu mission de poursuivre ces longs temps de prière que prenait Jésus à prier son Père afin que le monde repose entre les mains du Seigneur tout au long du jour et de la nuit. Ainsi la louange de la Création et l'intercession ne connaissent pas de cesse, comme le chante souvent les psaumes "Dans la nuit, je me souviens de toi et je reste des heures à te parler" (Ps 62, 7), "Seigneur, mon Dieu et mon salut, dans cette nuit où je crie en ta présence" (Ps 87, 2), "Au milieu de la nuit, je me lève et te rends grâce pour tes justes décisions." (Ps 118, 62)... Alors que le monde se repose et que règne le silence, condition idéale pour une prière plus fervente, des voix se lèvent pour sanctifier le temps humain et l'offrir au Seigneur.

Guidé par la parole de Dieu, Saint Paul exhortait aussi les chrétiens à prier sans cesse. Saint Benoît, Père des moines occidentaux, a repris cela à son compte en invitant ces moines à se lever la nuit pour veiller et prier Dieu. Par cette prière nocture, les moines hâtent ainsi la venue du Jour nouveau qui ne connaîtra pas de fin. Ils vivent de manière symbolique le passage de la mort et des ténèbres à la Résurrection lumineuse du Christ.

0
0
0
s2smodern

Le Scriptorium

aiguebelle-scriptoriumQu'est-ce que le Scriptorium ?
Qu'y faites-vous ?


Le Scriptorium est, dans la tradition cistercienne, le lieu où les moines s'adonnent à la Lectio Divina. La Lectio Divina est une pratique importante de la vie du moine. Elle est la lecture méditée des saintes Écritures : Elle consiste à lire et à relire attentivement et lentement les Écritures. A les méditer, à lire ses commentaires des Pères ou d'auteurs spirituels de l'Église (surtout pour nous les Pères cisterciens), afin de s'en imprégner petit à petit. Afin de laisser le souffle de l'Esprit Saint transformer notre cœur, convaincu que derrière le texte, Dieu est présent. Alors que durant la prière, nous nous adressons au Seigneur, la Lectio Divina privilégie l'écoute humble de l'Esprit et de la Parole de Dieu.

Une Lectio divina assidue favorise grandement chez les frères la foi en Dieu. Cet exercice excellent de la vie monastique, où la Parole de Dieu est écoutée et ruminée, est source de prière. Elle est également école de contemplation où le moine découvre le mystère de Dieu et de l'homme.

Voir une vidéo...

0
0
0
s2smodern

La Solitude ?

aiguebelle-solitudeN’est-ce pas difficile de s’enfermer toute une vie dans le même endroit ?

Saint Bernard se posait souvent la question : « Bernard, pourquoi es-tu venu au monastère ? » C’est dans sa foi qu’il trouvait la réponse : En nous créant à son image, Dieu a inscrit au plus profond de notre cœur un désir naturel de bonheur. Un désir de Bonheur infini qui ne peut trouver satisfaction qu’en Dieu. Devenir moine c’est alors répondre à ce désir. C’est chercher à combler notre aspiration la plus profonde, qui est celle d’être heureux et d’aimer. Toute la vie au monastère est ainsi organisée pour que le moine puisse répondre au mieux à ces désirs.

Lire la suite

0
0
0
s2smodern

Le Bonheur ?

aiguebelle-professionÊtes-vous heureux ?

Si l’on devient moine pour être heureux, par conséquent un moine « non heureux » çà n’existe pas. Effectivement, un moine n’est jamais « non heureux », mais peut être parfois « mal heureux » : c’est-à-dire heureux d’un faux bonheur. Parce que notre conception du bonheur n’est malheureusement pas toujours ajustée à la Vérité. Ou que les moyens que nous utilisons pour répondre à notre soif de bonheur ne sont pas les bons, blessés et aveuglés que nous sommes par le péché. Il peut nous arriver en effet de choisir un faux bonheur. Un bonheur qui ne serait qu’un plaisir passager, éphémère, instantané et sensible, que l’on peut facilement obtenir par nous-mêmes, mais qui finalement est illusoire. La source de notre vrai bonheur ne peut être que notre communion à Dieu.

0
0
0
s2smodern

L'Amour ?

aiguebelle-travailEst-ce que vous ne vous ennuyez pas en étant coupé du monde ? Pourquoi avoir quitté le monde ? Qu’est-ce qui vous fait peur ? Est-ce que ce n’est pas une fuite, un aveu de faiblesse ?

Si le moine quitte le monde ce n’est pas parce qu’il en a peur ou pour le fuir, bien au contraire. Le moine aime le monde, et s’il se fait solitaire, c’est pour lui être plus solidaire. Le moine cherche à mieux aimer le monde pour mieux l’aider à établir le Royaume de Dieu sur terre. Il cherche à voir le monde comme Dieu le regarde et l’aime. Le moine prie sans cesse pour le mode afin que, par Dieu, s’établissent entre les hommes la paix et la justice.

0
0
0
s2smodern
  • 1
  • 2

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d'un cookie qui nous aide à établir les statistiques de fréquentation de notre site.